BIENVENUE SUR LE BLOG DE DANEEL !

En 2003 naissait le forum yahoogroupes "CULTURE NET 2013"...
Suivi quelque temps après du "FORUM 2013"...
Lequel, suite à sa pulvérisation par "l'Étoile de la mort" de l'Empire (!), fut remplacé par le forum googlegroupes :





Dans la continuité de ces sites déjà riches de centaines de discussions, d'articles et de dossiers "chauds" tous plus passionnants et édifiants les uns que les autres - :oD -... Voici donc "2013 CONTINUUM" !...


Afin que cette nouvelle année 2013
- et celles qui la suivront  (!) -
voit enfin triompher la CONSCIENCE ÉCOLOGIQUE...
POUR UNE VIE ENFIN PLUS EN HARMONIE AVEC NOTRE TERRE-MÈRE... GAÏA !




MEILLEURES PENSÉES DANEELIENNES !!!





mercredi 21 décembre 2011

JOYEUX NOËL... CHRISTIQUE !



Dans quelques jours, le 30 décembre prochain, ce blog atteindra sa première année d'existence...
Pour une quarantaine d'articles seulement, et sans publicité autre que ma page FB et mes forums "Culture Net 2013" et "Destination 2013", il aura quand-même reçu près de 20.000 visites !
J'en aurais évidemment espéré au moins dix fois, cent fois plus...
Mais bon, il est vrai qu'à l'heure du zapping et de la vidéo, où il n'y a pas besoin de lire, de réfléchir et se "fatiguer les neurones" (!), c'est un score tout de même assez honorable, vu que chacun de mes articles demande un minimum de temps et d'implication de son lecteur pour pouvoir seulement en faire le tour, sans même tenter d'approfondir le sujet traité avec ses nombreuses références d'ouvrages ou autres sites internet !...
Enfin bref...
Je tenais absolument à vous offrir pour ce "premier" Noël de "2013 Continuum" un article consacré évidemment au véritable "Esprit de Noël" : esprit "CHRÉTIEN"... voire même "CHRISTIQUE" !
Mais malheureusement, je suis totalement "surbooké" et dans l'impossibilité jusqu'à l'année prochaine de concocter quoique ce soit !... En m'excusant par avance et en vous promettant d'enrichir ce sujet dans les semaines - ou mois (!) - à venir, voici la réédition "copié-collé" de deux messages que j'avais déjà publié sur mes chers forums 2013...
Le premier le 24 décembre 2007, et le second le 21 décembre 2008...
Et intitulés tout simplement tous les deux : "JOYEUX NOËL !"


1) - JOYEUX NOËL !!!
(Version courte - 24-12-07 - du précédent message :
"Jésus, Noël.. et la Renaissance du Christ !")

Voiçi les voeux de Noël que j’avais déjà envoyé pour la toute première fois en Décembre 1994 à de nombreux journaux et associations.... en les rééditant ensuite chaque année, notamment dans "La Lettre de l'AGNVS" et les forums "Destination 2013" et "Culture Net 2013" :

 « NOËL... symbole de la venue du Christ, donc : de l’AMOUR, de l’ALTRUISME et de la COMPASSION (et non du mercantilisme !)...
Les polémiques stériles à propos de Jésus et de tous les événements qui lui sont liés reviennent polluer nos esprits, et nous éloigner encore davantage du véritable message christique :
Qu’importe que Jésus soit mort ou non sur une croix...,
Qu’importe qu’il soit né ou non à Bétléem, qu’il y ai eu ou non une mystérieuse étoile à sa naissance...
Qu’importe même de savoir s’il a ressuscité, s’il s’est réincarné, ou s’il a été vivre en Inde ou en Amérique du Sud...

De savoir cela, le coeur des hommes en sera t’il changé ?
Est-ce cela qui doit déterminer la qualité de notre Amour et de notre Compassion ?!...

Jésus nous disait d’aimer notre prochain comme nous-même...
Et comme lui-même nous avait aimé !
Il nous a demandé aussi d’aimer et de respecter toutes les créations de Dieu, notre Père à tous...
N’est-ce donc pas là l’essentiel ?!...

Qu’importe encore que Jésus parlait ou non la langue Maya, ou ait été ou non annoncé par Bouddha lui-même, et qu’il soit ou non une réincarnation de Krishna ?
Qu’importe qu’il soit le fils de Dieu ou le fils d’un homme, l’enfant d’une vierge ou le fils d’une simple femme...
Pourquoi se disputer pour de tels détails ?
Ce que Jésus est venu nous offrir n’est-ce pas plus important ?!...

Qu’importe de connaître le nombre et la nature des miracles accomplis par Jésus ?
N’est-ce pas plus “chrétien” d’avoir dans notre coeur la volonté de les accomplir nous-même ?!...
La multiplication de la nourriture par exemple : si chacun de nous prenait conscience de la portée mondiale de ses choix alimentaires, notre planète mère pourrait non seulement produire abondamment pour tous, mais aussi sainement !!!...

J’écoute la vie, j’écoute “l’âme du monde”... et j’imagine Jésus nous dire aujourd’hui :
“l’homme n’est pas fait pour scruter les écritures, mais pour apprendre à lire dans le coeur des hommes, et y découvrir toute la vie qui peut y jaillir”... »

JOYEUX NOËL À TOUTE L'HUMANITÉ...
ET PAIX À TOUS LES ÊTRES HUMAINS DE BONNE VOLONTÉ !
QUE L'ESPRIT CHRISTIQUE PUISSE ENFIN RAYONNER SUR LE MONDE...
... ET LE VÉRITABLE RESPECT DE LA VIE S'INSTALLER
DANS TOUS LES COEURS ET TOUTES LES CONSCIENCES,
EN ACCORD AVEC LE PLUS ESSENTIEL DES "10 COMMANDEMENTS" :
<< TU NE TUERAS POINT ! >>

(CELA DEVANT ÉVIDEMMENT ÊTRE COMPRIS DANS SON AUTHENTIQUE DIMENSION SPIRITUELLE :
NE PAS TUER, AUCUNE VIE QU'ELLE SOIT HUMAINE OU ANIMALE...

ET TANT DANS LA MATIÈRE QUE DANS L'ESPRIT !
NE L'OUBLIONS PAS : LA MÉDISANCE "TUE" ÉGALEMENT.
LA PROPAGATION DES RUMEURS, LES PAROLES DIFFAMANTES OU CALOMNIEUSES
SONT AUTANT D'ARMES MORTELLES, CAPABLES DE TUER DES ÂMES ET DES CONSCIENCES,
PLUS SUREMENT ENCORE QUE DES POIGNARDS OU DES BOMBES NUCLÉAIRES !...

QUE CES PAROLES DE L'ÉVANGILE DU CHRIST
RÉSONNENT DANS TOUS LES COEURS ET LES ESPRITS,
AINSI QUE L'ÉCRIT ENCORE GUY GILBERT DANS "RALLUMEZ LE FEU !" :
<< AIME TON ENNEMI ! PARDONNE À L'INFINI ! ÉCOUTE L'AUTRE ! RESPECTE LE !...
"SOYEZ DES ENFANTS DE LUMIÈRE" PROCLAME LE CHRIST. >>

JE VOUS DIS, À VOUS QUI M'ÉCOUTEZ :
AIMEZ VOS ENNEMIS, FAITES DU BIEN À CEUX QUI VOUS HAÏSSENT
(ET AUSSI À CEUX QUI VOUS AIMENT ÉVIDEMMENT, IL NE FAUT PAS LES OUBLIER), 
BÉNISSEZ CEUX QUI VOUS MAUDISSENT, PRIEZ POUR CEUX QUI VOUS MALTRAITENT...
SI QUELQU'UN TE FRAPPE SUR UNE JOUE, PRÉSENTE LUI AUSSI L'AUTRE...
CE QUE VOUS VOULEZ QUE LES HOMMES FASSENT POUR VOUS, FAITES-LE DE MÊME POUR EUX ! (...)
MAIS AIMEZ VOS ENNEMIS, FAITES DU BIEN, ET DONNEZ SANS RIEN ESPÉRER EN RETOUR...
JUSTE POUR L'ESPOIR DE PROPAGER L'AMOUR....
ET DE TRIOMPHER SUR LA HAINE !...



 2) - Et celui du 21 décembre 2008 : "JOYEUX NOËL !" :
(Note : Dans l'article d'origine, j'avais mis en lien des images "humoristico-chrétiennes" du dessinateur Auderset ; liens qui ne sont malheureusement plus valides aujourd'hui... mais l'on peut quand-même retrouver par ailleurs le blog de ce dessinateur chrétien décoiffant : "IDÉES REÇUES")

« Ne t'inquiète pas, tu guériras bientôt ! »

Je vous ai parlé précédemment de Miracle de Guadalupé, cette extraordinaire manifestation de la mère du Christ sur la Tilma de Juan Pedro, et qui laisse pantois les esprits les plus scientifiques, cartésiens et rationalistes de la planète (*) (Voir rappel en toute fin de ce message)...
Mais il y a encore tant d'autres "miracles" qui ne reste "lettre morte" que pour tous les fanatiques et autres hystériques "anti-chrétiens", qui, tellement gorgés de haine et de bêtise, ne savent plus rien faire d'autre que mentir allègrement et répandre leur venin, leur fiel et leur rancoeurs insensés, passant quasiment tous leur temps à proférer des mensonges patentés et des inepties affligeantes... (paix à leurs âmes égarées. Que le Christ bénisse ces malheureuses consciences séduites par ces idéologies débiles inspirées par le diable)
Connaissez-vous par exemple le Padre Pio ?

Ce n'est pas parce que vous ne connaissez pas, ou mal, Padre Pio que lui ne s'intéresse pas à vous. Il peut vous "accompagner spirituellement" sans que vous le sachiez et un jour se révéler à vous au cours d'une étape de votre vie, généralement difficile.
Une rencontre, un événement, une lecture suffisent. Ne vous en étonnez pas, c'est sa façon de procéder : surprenante et efficace !...

Au Vatican, le jeudi 20 décembre 2001 : le jeune Mattéo Pio Colella, 8 ans, embrasse la main du pape Jean-Paul II, qui lui est présenté par le père Gérardo di Flumeri, vice-postulateur pour la cause de canonisation du Padre Pio.
Padre Pio, prêtre capucin italien, a été béatifié par Jean-Paul II le 2 mai 1999, place Saint-Pierre. Béatification qualifiée de "la plus populaire dans l'histoire" : 500 000 personnes à Rome, retransmise en "direct-live" sur grand écran à San Giovanni Rotondo. Soulignons que le Padre Pio connaît en Italie une popularité époustouflante qui touche tous les milieux, notamment le monde médiatique : artistes, comédiens, chanteurs, journalistes ...

Pour la cause de canonisation d'un bienheureux, il faut que l'on puisse authentifier un nouveau miracle dû à son intercession.

Janvier 2000, Mattéo est atteint d'une méningite fulgurante et affecté d'une grave insuffisance rénale. La nuit du 20 janvier, Mattéo est admis dans le coma au service de réanimation de l'hôpital fondé par le Padre Pio la "Maison du soulagement de la souffrance" à San Giovanni Rotondo. Le matin suivant, les médecins ont perdu tout espoir pour lui. La chirurgie additionnelle semble injustifiée car neuf des organes essentiels du garçon ont cessé de donner des signes de vie. Ils recommandent à la famille, au personnel hospitalier et aux frères Capucins de prier pour l'enfant. Tous les soirs, ses parents vont demander l'intercession du bienheureux Padre Pio en se rendant sur sa tombe, dans la crypte de l'Eglise Notre-Dame des Grâces.

Le 31 janvier, l'enfant sort du coma, comme si rien ne s'était produit. Les médecins ne peuvent pas expliquer ce phénomène. Mattéo demande une photo du Padre Pio. Il raconte que, durant le coma, il a vu un vieil homme avec une barbe blanche et un long habit brun, qui lui dit : "Mattéo, ne t'inquiète pas, tu guériras bientôt". C'est bien lui ! La guérison constatée par une commission de médecins a été "rapide, complète, durable et sans séquelles". Ils ont conclu au caractère exceptionnel de cette guérison, reconnue inexplicable.

Une commission de théologiens a ensuite vérifié qu'elle est bien en corrélation avec l'intercession du bienheureux. Jeudi 20 décembre 2001, Jean-Paul II a donné l'approbation finale pour le canonisation du Padre Pio. Cette canonisation, fixée au 16 juin 2002, va créer, en Italie, un événement sans précédent. Depuis des années, Padre Pio y est considéré comme un saint. Portraits et statues ne sont pas que dans les églises du Sud, mais dans les bars, sur les voitures  Revues, magazines, journaux, émissions sur les chaînes de télévision rivalisent pour attirer lecteurs et téléspectateurs. Padre Pio est très médiatisé. En France, après une "mise en quarantaine", la vague éditoriale est en train de déferler.


Signalons quelques titres parmi de nombreux autres :
- Jean Derobert, Padre Pio, transparent de Dieu. Editions Hovine.
- Pascal Cataneo, Fioretti de Padre Pio. Médiaspaul.
- Recueil de lettres, correspondance avec ses directeurs spirituels 1910 - 1922. Téqui.
- Maria Winowska, Le vrai visage du Padre Pio, vie et survie. Fayard.

(Cf. "Le miracle du 31 janvier 2000", d'après un article de Jean-Louis BRU, paru dans la France Catholique, du 1er février 2002.)



Un petit "intermède" non dénué d'intérêt (car en cette période de fêtes de Noël - et donc de "contes et de légendes de Noël" (!) - il concerne non seulement l'une des plus belles séries cinématographiques de ces dernières années : "LE MONDE DE NARNIA"... mais aussi le grand message christique : d'ESPOIR, de LIBERTÉ, de PARDON, et de "TOLÉRANCE UNIVERSELLE" !!!)... avec un extrait de mon article du 24 décembre 2010 :

J'ai pu voir le troisième tome de NARNIA cette semaine - et en 3D !  ;o) -... (Cela fait mon troisième "3D nouvelle génération" cette année : "AVATAR" en janvier, "LE DERNIER MAÎTRE DE L'AIR" en août - sublime d'ailleurs, j'attend la suite avec impatience -, et là "LE MONDE DE NARNIA")...
Magnifique "Passeur d'Aurore", avec un lion - ASLAN - plus "Christique" encore : un "Porteur d'Espoir" dans toute sa majesté !...
Liam Neeson, celui qui prète sa voix à Aslan dans la version originale, a d'ailleurs créé bien malgré lui une polémique, notamment avec l'entourage de l'auteur des livres :
Lors d'une conférence de presse à Londres au début de ce mois de décembre, il avait notamment déclaré à propos de son personnage, "Aslan, le puissant souverain de Narnia", ces vérités auxquelles je souscris à 100% :
- « EN PLUS DE SYMBOLISER LE CHRIST, ASLAN PEUT AUSSI REPRÉSENTER MAHOMET, BOUDDHA, ET TOUS LES PROPHÈTES ET AUTRES GRANDES FIGURES SPIRITUELLES À TRAVERS LES SIÈCLES... »

Des propos repris par les tabloïds le lendemain, nous relate "Le Parisien / Aujourd'hui en France" du 8 décembre 2010 : « qui provoquent une vive polémique en Grande-Bretagne et ailleurs, car ils ont beaucoup choqué les fans de la saga "Narnia" - (???)... Ben non, au contraire ! (Daneel) -. Un scandale selon eux, puisque C.S. Lewis, l'auteur du "Monde de Narnia", n'a jamais caché que ses sept livres sont empreints de christiannisme.
L'ancien secrétaire de C.S. Lewis, Walter Hooper, a ainsi dû expliquer qu' "Aslan n'a rien à voir avec l'islam. Lewis avait écrit lui-même que l'histoire entière de Narnia était basé sur celle du Christ. Il n'aurait pas pu être plus clair" » (SIC)...

Félicitations à Liam Neeson... mais pas aux "dépositaires" de l'oeuvre de Lewis.
Car s'ils connaissaient vraiment ET la religion chrétienne ET la religion musulmane... ils n'auraient jamais osé déclarer ce genre d'ineptie affligeante !!!

Car non seulement, comme nous l'enseignait le MAHATMA Gandhi :
« Celui qui va au coeur de sa religion va au coeur de toutes les religions ! »...
Mais de plus, "l'Islam" a au contraire "tout à voir" avec l'histoire du Christ !
Comme je l'avais déjà expliqué sur "2013" depuis des années, et à plusieurs reprises...

Dans un courrier daté du 25 janvier 2008 ("Message coranique...") :
Sur la reconnaissance que les musulmans ont de Jésus, voici quelques extraits du message coranique :
- « Et que le Salut et la Bénédiction de DIEU soit sur Jésus-Fils-de-Marie, le jour de sa naissance, le jour de sa mort et le jour de sa Re-naissance. »
- « DIEU a révélé à Jésus-Fils-de -Marie, l'Evangile livre de lumière et d'Amour, contenant une bonne direction et une lumière confirmant la Torah révélée avant lui et apportant guidance et enseignement pour les gens pieux. »
- « Combattez sur le chemin de Dieu ceux qui vous combattent... MAIS N'AGRESSEZ POINT !
DIEU N'AIME PAS LES AGRESSEURS... »
- « S'ils virent de l'aile vers la paix, force à toi de virer de l'aile vers la paix.
Et s'ils rusent pour te tromper, dis seulement : Dieu me suffit, Il est le meilleur des refuges.... »
- « TOUT JUIF SINCÈRE ET JUSTE, TOUT CHRÉTIEN SINCÈRE ET JUSTE, TOUT CROYANT SINCÈRE ET JUSTE IRA AU PARADIS »
(Pour ceux qui auraient encore du mal à comprendre, on peut dire aussi que "TOUT HOMME", sincère et juste - même s'il n'est pas croyant mais oeuvre quand-même pour le bien de toute la création - est agréé par "Dieu" !!!)

Et encore :
« L'ENCRE DES SAVANTS EST PLUS CHÈRE QUE LE SANG DES MARTYRS »

(Eh oui... c'est dans le Coran !)


EH OUI...
Il faut vraiment cesser de confondre "l'Islam" avec les fanatiques intolérants qui s'en revendiquent mais ne connaissent rien de leur religion !...
Il en est de même avec les intolérants et dogmatiques de tous les horizons philosophiques ou idéologiques...
Il ne faut pas confondre ces gens avec la cause qu'ils prétendent défendre !
(Ils la déservent d'ailleurs bien plus qu'ils ne la servent)...
Toute violence (qu'elles soient physiques ou pire encore psychologiques - et j'entend par là : la calomnie, la médisance, l'insulte, la raillerie méprisante, etc.), n'est pas digne de représenter la cause qu'elle est sensée servir...

(Tiens, à propos de l'Islam (*)... on peut voir notamment le site du philosophe algérien Mustapha Cherif (reçu récemment par le Pape Benoît XVI) : http://mustapha-cherif.net/

On peut notamment lire ses propos : « L’islam ce méconnu est déformé du dedans, de l’intérieur, par certains des siens, et du dehors, de l’extérieur, par ceux qui pratiquent l’amalgame et le jugement hâtif. Les musulmans ne sont pas dupes et refusent les amalgames !
Des efforts de décentrement, de sortie hors de soi, de déplacement, d’attention soutenue et de patience sont nécessaires pour se mettre à l’écoute de l’autre, l’accueillir et tenter de comprendre et respecter la différence... »

MEILLEURES PENSÉES

(*) PS : Il y a aussi le magnifique ouvrage - en 1987 ! - de l'universitaire Anne-Marie Delcambre :
"Mahomet, la parole d'Allah" (Elle semble malheureusement depuis avoir perdu cette "Sagesse Éclairée" qui caractérisait alors son ouvrage, pour devenir ces dernières années une féroce pourfendeuse de l'islam, faisant la joie des plus fanatiques militants du FN (?!?) Dommage...)


A VOIR AUSSI :
(Première partie d'un article daté du 31 août 2008)

Et mon message daté du 15 janvier 2010 :


N'oubliez pas ces si extraordinaires paroles du grand Maître islamiste Amadou Hampâté Bâ  (Cf. "Jésus vu par un musulman") :
« Chaque être est un prisme !...
La lumière divine qui est l'Essence de la création, est Une.
Mais quand elle entre dans un prisme, elle se réfracte en couleurs différentes.
On ne voit pas la source de la lumière, on dit : "Ceci est rouge, ceci est noir" (...)
Les divergences tiennent plus aux hommes qu'aux religions elles-mêmes (...)
La Vérité UNE, qui appartient à Dieu seul, se révèle chaque fois sous un éclairage différent, pour compléter notre instruction. Mais l'homme ébloui saisit souvent un reflet et ne veut plus considérer les autres rayons de lumière...

(DANEEL : EH OUI... ON RETROUVE LÀ LE MESSAGE DU CONTE : "Les experts et l'éléphant !" )


Il est malheureusement dans la nature de l'homme de s'attacher davantage à ce qui différencie qu'à ce qui unit (...)
L'essentiel est de ne pas oublier que la "Lumière sans couleur" qui brille et nous appelle est la même pour tout le monde, quel que soit le prisme à travers lequel elle passe et les multiples couleurs qu'il lui plaît de prendre à travers les âges et à travers le monde !....

Chaque prophète, chaque Grand Envoyé, a toujours appelé les hommes à la religion initiale, primordiale, avec à chaque fois il est vrai, une sorte de prépondérance de certains aspects, liée aux conditions et aux nécessités de l'évolution humaine.
Mais les principes fondamentaux ne varient jamais (...)

La tradition islamique compte six grands "Envoyés" : Adam, qui descendit sur terre "avec les paroles de son Seigneur", Noé, Abraham, Moïse, Jésus et Mohammad (Mahomet).... On les appelle parfois "Envoyés législateurs" parce que chacun d'eux reçut une Loi nouvelle, bien qu'en réalité ils aient toujours prêché une seule et éternelle religion, celle du Dieu Un et Éternel. De chacun d'eux est sortie une communauté (...)
La Révélation est toujours neuve dans sa formulation : telle la vie, toujours semblable à travers la diversité des êtres (...)
Lorsqu'une vérité éternelle descend dans le plan humain (c'est à dire dans le monde de la multiplicité : multiplicité des races, des langages, des façons de comprendre), des différences extérieures apparaissent, et c'est inévitable.
C'est ainsi que d'aucuns, mal éclairés, voient des "religions différentes" ou des "religions nouvelles" là où il n'y a que des interprétations différentes ou des revêtements extérieurs différents d'une même Religion éternelle ! (...)

Sans le savoir, les spirituels de divers horizons vibrent d'une même manière, même s'ils emploient des mots différents pour l'exprimer !
Mais cette identité mystérieuse demeurera à jamais cachée aux intolérants ou aux bigots étroits, à quelque religion qu'ils appartiennent ! ... »

(Citation déjà publiée dans mon gros dossier :


Puisque l'on a fait cette incursion dans le monde si spirituel des contes chrétiens...
Faisons donc également un petit tour du côté de l'univers d'Andersen...
Avec notamment son si beau conte de "La reine des neiges" - la fameuse "Sorcière blanche" de Narnia -, que je commentais déjà il y a plus de 8 ans dans mon article de Culture Net 2013 :
« "La reine des neiges" d'Andersen (du miroir... aux filtres de perception) »

Bref extrait :
Qu'est-ce qu'un "Filtre de Perception" ?
C'est un phénomène ignoré par une très grande majorité de personnes, et qui pourtant affecte chacun de nous :
Il s'agit d'une sorte de "prisme mental" qui filtre tout ce que notre conscience peut percevoir de notre environnement.
- En voici une définition du Dr. Thierry Bernardin, trouvée dans son livre "Choisissez la santé" :
« Bien que la réalité soit la même pour tous, aucun des cinq milliards d'habitants de cette planète ne la voit de façon identique (...) Comment cela s'explique-t-il ?
Par l'interposition, entre la réalité et notre conscience, d'un filtre qui a tendance à ne laisser passer que certains aspects et à déformer les autres (...) Ainsi, nos croyances - religieuses, politiques, philosophiques, etc. - peuvent nous conduire, à notre insu, à filtrer la réalité !... »

- Ce que nous confirme notamment notre Biologiste et Dr. ès Sciences Jacqueline Bousquet, dans son remarquable ouvrage "Science dans la lumière" :
« Le cerveau est naturellement réductionniste, il se comporte comme un filtre sélectif et ne laisse parvenir à notre conscience que les données pouvant être confrontées au contenu de cette même conscience... »

- Et le Dr. Léon Renard, dans son tout aussi remarquable ouvrage "Le cancer apprivoisé" :
« L'homme est en fait très limité dans sa perception du monde qui l'entoure, il ne peut prendre conscience, avec ses cinq sens, que d'une toute petite partie de l'univers. Cette limitation augmente encore quand on sait que même ce que sa conscience enregistre est interprété à travers le filtre déformant du milieu social et génétique (...)
"L'événement" est perçu à travers un filtre coloré personnel qui varie non seulement d'une personne, d'un tempérament à l'autre, mais aussi selon les circonstances et la conjoncture... »

Comme l'enseignait Divaldo Pereira Franco, un grand spiritualiste brésilien :
« Nos sens sont des fenêtres étroites par lesquelles nous voyons seulement une fraction de l'immense réalité qui nous entoure !...
Les aspects de ces réalités qui passent inaperçues ont cependant une influence sur nos motivations intérieures que bien peu d'entre nous sont prêts à admettre !... »

Depuis l'antiquité, les sages savent que l'homme n'a pas un cerveau qui lui permet de percevoir le monde tel qu'il est vraiment.
Pour se représenter le monde, nous devons donc nous construire une sorte de"carte mentale", que la Programmation Neuro-Linguistique nomme "MODELE DU MONDE"...
Et chacun de nous a un modèle du monde différent !

Tout cela apparemment, le célèbre Danois Hans Christian Andersen le connaissait parfaitement... comme le montre le début de son conte "La Reine des neiges" :
« Voilà ! Nous commençons. Lorsque nous serons à la fin de l'histoire, nous en saurons plus que maintenant, car c'était un bien méchant sorcier, un des plus mauvais, le «diable» en personne.
Un jour il était de fort bonne humeur : il avait fabriqué un miroir dont la particularité était que le Bien et le Beau en se réfléchissant en lui se réduisaient à presque rien, mais que tout ce qui ne valait rien, tout ce qui était mauvais, apparaissait nettement et empirait encore.
Les plus beaux paysages y devenaient des épinards cuits et les plus jolies personnes y semblaient laides à faire peur, ou bien elles se tenaient sur la tête et n'avaient pas de ventre, les visages étaient si déformés qu'ils n'étaient pas reconnaissables, et si l'on avait une tache de rousseur, c'est toute la figure (le nez, la bouche) qui était criblée de son
 Le diable trouvait ça très amusant.
Lorsqu'une pensée bonne et pieuse passait dans le cerveau d'un homme, la glace ricanait et le sorcier riait de sa prodigieuse invention.
Tous ceux qui allaient à l'école des sorciers - car il avait créé une école de sorciers - racontaient à la ronde que c'est un miracle qu'il avait accompli là. Pour la première fois, disaient-ils, on voyait comment la terre et les êtres humains sont réellement.
Ils couraient de tous côtés avec leur miroir et bientôt il n'y eut pas un pays, pas une personne qui n'eussent été déformés là-dedans.
Alors, ces apprentis sorciers voulurent voler vers le ciel lui-même, pour se moquer aussi des anges et de Notre-Seigneur.
Plus ils volaient haut avec le miroir, plus ils ricanaient.
C'est à peine s'ils pouvaient le tenir et ils volaient de plus en plus haut, de plus en plus près de Dieu et des anges, alors le miroir se mit à trembler si fort dans leurs mains qu'il leur échappa et tomba dans une chute vertigineuse sur la terre où il se brisa en mille morceaux, que dis-je, en des millions, des milliards de morceaux, et alors, ce miroir devint encore plus dangereux qu'auparavant.
Certains morceaux n'étant pas plus grands qu'un grain de sable voltigeaient à travers le monde et si par malheur quelqu'un les recevait dans l'oeil, le pauvre accidenté voyait les choses tout de travers ou bien ne voyait que ce qu'il y avait de mauvais en chaque chose, le plus petit morceau du miroir ayant conservé le même pouvoir que le miroir tout entier.
Quelques personnes eurent même la malchance qu'un petit éclat leur sautât dans le coeur et, alors, c'était affreux : leur coeur devenait un bloc de glace. D'autres morceaux étaient, au contraire, si grands qu'on les employait pour faire des vitres, et il n'était pas bon dans ce cas de regarder ses amis à travers elles. D'autres petits bouts servirent à faire des lunettes, alors tout allait encore plus mal. Si quelqu'un les mettait pour bien voir et jugerd'une chose en toute équité, le Malin riait à s'en faire éclater le ventre, ce qui le chatouillait agréablement.
Mais ce n'était pas fini comme ça.
Dans l'air volaient encore quelques parcelles du miroir !
Écoutez plutôt ........»

 

- UN AUTRE BEAU LIVRE À OFFRIR POUR NOËL...
Le "roman" de Gilbert Sinoué : "Moi, Jésus" (éditions Albin Michel)
En voici juste un petit extrait :
« Par delà les Écritures, alors que j'entrais dans ma seizième année, j'ai connu l'enseignement de rabbi Hillel, le sage d'entre les sages :
"Chacun d'entre nous doit s'occuper de lui-même et assurer son salut, sans se reposer sur les autres, sans perdre un instant, car nos mérites sont si petits et le chemin est si long ...
Ce qui t'es odieux, ne le fais pas à ton proche ! Voilà toute la Torah. Le reste n'est qu'une application. Va l'apprendre !"

En disant ces mots admirables à l'un de ses disciples, Hillel rejoignait les versets sacrés gravés dans le Livre de Zacharie :
"QUE NUL EN SON COEUR NE PENSE LE MAL CONTRE SON PROCHAIN, ET N'AIMEZ PAS LE FAUX SERMENT, CAR CE SONT LÀ TOUTES CHOSES QUE HAIT L'ÉTERNEL"
J'en déduisis, conformément au Lévitique, qu'il fallait aimer son prochain comme soi-même.
(L'amour est bien plus important que tous les jugements, anathèmes et sacrifices !!!)
Pour changer le monde, l'homme se doit de gravir une marche de plus. S'élever plus haut encore.
(Daneel : Eh oui... on retrouve exactement là ce fameux message qui m'est si cher de "Jonathan le Goéland"... ce n'est évidemment pas par hasard !  :oD)

C'est pourquoi, un jour, devant une foule rassemblée au pied de la colline qui surplombe la mer de Galilée, j'ai déclaré :
"AIMEZ VOS ENNEMIS, BENISSEZ CEUX QUI VOUS MAUDISSENT, FAITES DU BIEN À CEUX QUI VOUS HAÏSSENT, ET PRIEZ POUR CEUX QUI VOUS MALTRAITENT ET VOUS PERSÉCUTENT !"  »


- ENCORE UN AUTRE BEAU LIVRE À OFFRIR POUR NOËL...
Le témoignage du "Prêtre-éducateur" Guy Gilbert : "Rallumez le feu ! (Vivre l'Evangile)" aux éditions "Philippe Rey".
Extrait : « C'est de la folie d'aimer ses ennemis ! C'est un scandale ! (...)
Nous avons un désir inné de vengeance. Nous sommes marqués par le trop fameux "Oeil pour oeil, dent pour dent". Nous voulons que le criminel paie le prix fort. Heureusement qu'il y a des tribunaux, sinon chacun sortirait son canon anti-chars et bombarderait son voisin !! (...)
Oui, c'est vrai que c'est une folie ; quand on compare les religions, je dis souvent que nous avons l'une des plus exigeantes au monde, justement à cause de ce précepte dingue :
"Aimez vos ennemis..."

Un mec était amoureux passionné d'une femme de vingt-deux ans. C'était un amour sauvage, une sorte d'amour de mante religieuse. Si quelqu'un regardait sa gonzesse, il voulait le tuer. C'est ce qu'il a fait un jour : mais c'est sa gonzesse qu'il a assassinée ; ce qu'il aimait le plus au monde, il l'a tué... Il a été jeté en prison, évidemment. Les parents de la victime sont allés voir l'assassin au parloir, discuter avec lui. Essayer de comprendre.
Puis ils ont fait quelque chose d'incroyable : ils l'ont accueilli à sa sortie.
Ils lui avaient préparé un appartement. La presse en a beaucoup parlé : "ils sont fous", pouvait-on lire... Ils étaient fous en effet, "fous" de Dieu.
Ils ont répondu simplement qu'ils étaient chrétiens : "c'est une douleur sans nom que cet homme nous a causée, ont-ils répondu, et nous lui pardonnons." 

C'est l'héroïsme Chrétien...
J'aime tellement cette pensée d'Ibn Arabis : "MA RELIGION, C'EST L'AMOUR" (...)

Souvenons-nous qu'à Assise, le pape Jean-Paul II a rassemblé toutes les religions pour prier ensemble...
Je vois encore le regard lumineux de Benoït XVI, lors de notre rencontre au Vatican, quand je lui ai dit : "Benoît, c'est super que tu sois allé à la Mosquée bleue d'Istambul". Simple geste. Petit geste. Mais immense moment. "Aller chez l'autre" plus que jamais, c'est le seul moyen pour que le choc des religions n'ait pas lieu.

(Daneel : et je rajouterais aussi pour ma part : "le choc des croyances et idéologies" !!!)

QUAND DES FORCES MALÉFIQUES POUSSENT L'HUMANITÉ À S'ENTRE-DÉCHIRER pour supplanter et éliminer l'autre, la seule réponse est d'aller "chez lui" ! Humblement, sans autre désir que de s'enrichir au contact de sa foi, de sa culture. C'est ça "adorer Dieu en esprit et en vérité" !... »


(Il y a un autre ouvrage également très intéressant aux éditions Bayard : "Cérémoniaire des papes". Il s'agit d'entretiens sur la liturgie, par Monseigneur Piero Marini avec Vincent Cabanac et Dominique Chivot, et préfacé par le cardinal Etchegaray.
Et plusieurs années après ce remarquable ouvrage publié par les éditions France Loisirs dont j'avais déjà parlé dans mes précédents articles - Cf : "Mémoire du Christiannisme" - on peut découvrir aujourd'hui aux éditions Géo le remarquable "BIBLICA, Atlas de la Bible", une véritable oeuvre d'art où la Bible se transforme en extraordinaire livre d'histoire et de géographie, riche de 550 pages de reproductions magnifiques retraçant dans le cadre réel de leurs aventures tous les personnages de l'Ancien Testament, de Noé à Jésus...)

(Et si ce n'est pas encore fait :
Un beau film, plein d'humour et d'amour à regarder en famille pour les fêtes la suite de l'inénarrable et déjà si spirituel "Bruce Tout Puissant" :
"EVAN TOUT PUISSANT" !  :oD)





JÉSUS A-T-IL VÉCU ?

Dans un courrier daté du 1/01/08 (<< Jésus a-t-il existé ? (La mémoire akashique du FORUM 2013) >>), DaneelOlivaw13 avait écrit :
<< Eh oui : la "mémoire akashique" du Forum 2013, diaboliquement désintégré du Net par d'obscures volontés de DÉTRUIRE mon travail et le faire disparaître à jamais...
Mais tel le Phénix qui renaît constamment de ses cendres, « la parole de vérité », elle, ne meurt jamais et réapparaît sans cesse malgré toutes les agressions qu'elle peut subir !
(Comme le répétait le Mahatma Gandhi :
<< AVEC LE TEMPS, SEULS L'AMOUR ET LA VÉRITÉ FINISSENT PAR TRIOMPHER >>)

Bref... malgré donc cette ignoble tentative de "crucifier" virtuellement mon forum 2013 en le supprimant carrément du réseau internet... (vous pouvez tentez de le chercher... "Yahoo" vous répondra que - comme certains esprits de l'ombre le prétendent aussi pour Jésus (!) - << ce forum n'existe pas ! >>... alors qu'il a bel et bien existé pendant plus de quatre ans (!)) voilà donc à nouveau la résurrection de l'un de ses messages (transmis maintenant à des dizaines d'autres adresses en plus des forums "officiels") :

Dans un courrier daté du 17/12/04 (Forum 2013), DaneelOlivaw13 avait écrit :
<< JÉSUS A-T-IL VÉCU ? >>
C’est cette question quelque peu “farfelue” (!) que posait notre ami Pierre Lance sur la première page de couverture de “l’Ère Nouvelle” n°161 de juillet-août 2004, annonçant un article de Jean-Pierre Pagès-Schweitzer intitulé “l’Historicité de Jésus de Nazareth”. Texte où l’on pouvait lire notamment (pages 9 et 10) ces affirmations péremptoires : « C’est avec une certaine jubilation que nous publions ci-après l’excellent document de Jean-Pierre Pagès-Schweitzer, démontrant que notre calendrier grégorien n’a pas la moindre base historique réelle ! (...)
Cet article est extrait du n° 442 de notre confrère “Les 4 Vérités hebdo”  du 10 avril 5004...

(Journal qui publiait aussi dans son n° 455 de juillet, l’article consternant d’un vaccinaliste acharné accusant carrément ceux qui refusent l’obligation vaccinale : de criminels ! Les comparant même aux Ayatollahs musulmans intégristes ! (?) Merci pour le compliment !!! (NDLR)).

------------- (QUAND À NOTRE AMI PIERRE LANCE... IL S'ILLUSTRERA EN 2006 PAR UN DOSSIER CONSTERNANT EN FAVEUR DE L'ALIMENTATION CARNÉ, S'APPUYANT NOTAMMENT SUR LES AFFIRMATIONS FALLACIEUSES D'UN << ÉMINENT SPÉCIALISTE DE LA NUTRITION >>, LE DR. MASSON (!), QUI NE CESSE DE RÉPÉTER À QUI VEUT L'ENTENDRE QUE LE VÉGÉTARISME PEUT NOUS MENER À LA MORT DE MANIÈRE DRAMATIQUEMENT PRÉCOCE !) -------------

... Nous en profitons pour rappeler à nos lecteurs que “5004” ne résulte pas d’une erreur, mais de notre décision, prise à la fin du siècle dernier, de compter les années de la civilisation à partir de la date approximative de l’invention de l’écriture. Nous en avions d’ailleurs fait la proposition au Secrétaire Général des Nations Unies, en arguant que cela pourrait favoriser la fraternité planétaire en mettant d’accord toutes les cultures sur un calendrier unique, qu’il n’y a aucune raison de faire commencer à la date de naissance supposée de tel ou tel pseudo-prophète...  »

Document comportant certes des observations pertinentes mais dans l’ensemble quand-même assez... “burlesque” ! Par exemple :
«... Prenant le risque de m’attirer les foudres de la “Sacrée Congrégation pour la Doctrine de la Foi” (ex-inquisition), je récidive : les Juifs n’ont pas pu faire crucifier Jésus de Nazareth par les Romains, parce qu’il n’a jamais existé !... »

Eh oui, Monsieur Pagès-Schweitzer a osé (à noter qu’il n’est pas le seul : en ce mois de décembre, sur internet, il y a eu une vague d’assertions de ce genre croyant démontrer “irréfutablement” l’inexistence de Jésus) ... et il avance comme argument principal à sa provocation : « L’une des règles fondamentales de la recherche “historique” est que la charge de la preuve incombe à celui qui affirme et non à celui qui nie. En d’autres termes, je n’ai pas à prouver la non-existence de Jésus : il appartient à ceux qui voudraient nous en convaincre d’en rapporter la preuve... »

Ben voyons... Comme c’est facile !
On pourrait aussi répliquer exactement la même chose à ceux qui veulent nous convaincre de "l'inexistence de l'effet de serre" : eux aussi osent clamer - MÊME AUJOURD'HUI ENCORE EN 2007-2008-2009-2010-2011 (!!!) - qu'il appartient aux écologistes d'apporter la preuve du réchauffement planétaire (!)... pendant qu'ils noient sous un << scepticisme chronique >> les innombrables preuves qui existent déjà sur sa dramatique réalité !

Affirmer aussi que Jésus n’a pas existé relève du même genre de "NÉGATIONNISME" de la réalité !...
Et nonobstant le pregnant problème écologique qui menace notre existence à tous, nier ainsi l'existence de Jésus - et dans la foulée celle de Moïse et de toute l'histoire du peuple Juif, est même une “révision” de l’Histoire plus problématique encore : car s’il est vrai que l’on peut réunir certains faits isolés qui tendraient à démontrer l’inexistence de Jésus - que les Juifs n’auraient donc pas pu crucifier ! -, on peut de même découvrir d’autres faits isolés “démontrant” que Moïse aussi est une légende, donc : Israël, la “terre promise” !

Rassurez-vous... il en va de même pour Mahomet : lui aussi est soupçonné par certains de n’avoir jamais existé... comme Shakespeare d’ailleurs ...
Eh oui, et il y a même eu des journalistes ou chercheurs passionnés pour tenter de nous convaincre de l’inexistence de Paul Mc Cartney... ou d’Isaac Asimov !...

(Si-si, authentique !!! Il y a eu des pages entières consacrées à prouver - avec tout plein de preuves édifiantes - que Paul Mc Cartney n'était pas Paul Mc Cartney mais un vil usurpateur (!)... ou même qu'Isaac Asimov n'existait pas et n'était que le prète-nom d'un groupe d'écrivains et journalistes.... chose évidement totalement fausse... mais les gens avaient tellement de mal à imaginer que puisse exister un génie comme lui... capable des plus grands chef-doeuvre de la science-fiction... et d'écrire un roman entier.... en une seule nuit ! (Il s'agissait en l'occurence de "Les Dieux Eux-Mêmes", un pur joyaux !... Le titre était en fait inspiré de ce poème : << CONTRE LA STUPIDITÉ, LES DIEUX EUX-MÊMES, LUTTENT EN VAIN >>)... Finalement, j'en viens même à me demander si "Daneel Olivaw" existe lui aussi (?)  :oD)

Suivent quelques lignes de rhétorique, dignes des grands Sophistes de la Grèce Antique (voir justement notre éditorial et dossier central, il y en a un édifiant exemple)... puis cet argument “fatal” :
« En fait, tous les détails des paroles prononcées et des actes accomplis dans le Nouveau Testament par Jésus ont leur source dans l’Ancien Testament (...) Il suffit donc de “chercher” et de “fouiller” l’Ancien Testament et l’on retrouvera, par exemple, pratiquement tous les détails de la “Passion” dans le psaume 22 : “ils ont percé mes mains et mes pieds”, “ils se partagent mes vêtements et tirent au sort ma tunique” ... »

Comme le disait cependant Pierre Lance quelques mois plus tard, dans “l’Ère Nouvelle” n°163 de novembre-décembre 2004 :
Cela n’aurait pas eu grand écho si l’on n’avait pas monté en épingle - si j’ose dire - la crucifixion, en oubliant que les Romains crucifiaient chaque année des milliers de pauvres types

(Rien d’étonnant donc à ce que l’on retrouve presque à l’identique nombre de scènes de “la Passion” dans d’autres témoignages !...)

A souligner également que le phénomène de la voyance - et de la prédiction donc - est une réalité indubitable... Pourquoi alors considérer comme faux le Nouveau Testament sous prétexte que l’Ancien en annonçait “fidèlement” (?) les épisodes ?...

Cela n’est aucunement la preuve que tous les témoignages sur Jésus sont des faux... (Cette façon bien cavalière de réfléchir me fait penser à ces inénarrables “zététiciens”, dont Gérard Majax, qui, parce que eux n’arrivent à reproduire certaines choses que par le trucage et la falsification, affirment péremptoirement que tout est trucage et falsification, comme évidemment cette “grande arnaque” qu’est l’homéopathie... pourtant capable de guérir - bien mieux que la médecine chimique - les bébés, les animaux, etc.)

Ou alors, il faudrait aussi affirmer que l’histoire du Titanic n’est également qu’une falsification de l’Histoire !

Eh oui, car en cherchant bien, en “fouillant” (!), on peut aussi trouver cette anecdote édifiante (lue dans “Les Grandes Énigmes”, éditions Larousse, 1992. Coll “la Mémoire de l’Humanité”) :
« La fin du Titanic prévue 14 ans à l’avance : en 1898, Morgan Robertson publie “Futility”, où il décrit le naufrage du “plus grand paquebot construit par l’homme” : le “Titan” !...
 Celui-ci s’éventre sur un iceberg, avant de couler avec la majeure partie de ses passagers, en raison du nombre insuffisant de canots de sauvetage !... »

(A noter que ce remarquable ouvrage Larousse regorge de témoignages de ce genre, authentiques, plus édifiants encore !!! Et en ce qui concerne la description du “Titan”, il faut savoir aussi que l’on y retrouva même les détails les plus précis, nombreux, sur le “Titanic” !...)


D’autres farouches athées aiment également nous asséner ce genre d’argument (constituant “la preuve formelle et absolue” (?) de l’inexistence de Jésus) :
«... L’éminent historien juif helléniste et philosophe Philon, vivant à l’époque supposée de Jésus, ne le mentionne pas. Les quelques quarante historiens qui se sont succédés dans les deux premiers siècles ne l’ont pas mentionné davantage. Il reste suffisamment d’écrits de [ces] auteurs … pour former une bibliothèque. Et pourtant dans cette masse de littérature juive et païenne (excepté 2 passages -contestés- dans les écrits d’un auteur juif, et 2 autres dans les œuvres d’écrivains romains), on ne trouve aucune mention de Jésus-Christ. Leur silence constitue un témoignage assourdissant pour les historiens. Dans toute l’œuvre de l’historien juif Josèphe, formée de nombreux volumes, il y a seulement deux paragraphes qui prétendent se référer à Jésus... »

Ainsi donc, le fait que de nombreux historiens ignoraient - ou méprisaient (?) - l’Oeuvre de Jésus, et donc son existence... serait LA Preuve !... Or, regardez donc dans vos divers dictionnaires ou encyclopédies (“Larousse”, “Encyclopaedia Universalis”, “Quid”, etc.) s’ils mentionnent les oeuvres, ou ne serait-ce que l’existence, de si actives et influentes personnalités comme Antoine Béchamp, René Quinton, Henri-Charles Geffroy...

Vous en trouverez aussi beaucoup qui ignorent leur existence !

Et par contre, ce sera pour vous un vrai coup de chance de tomber sur un Écrit - officiel évidemment, pas genre “Journal de La Vie Claire” ou “Lettre de l’Agnvs” - qui oserait seulement mentionner leur nom ! Et ne parlons même pas de leur oeuvre...

(MÊME SUR LE NET, IL FAUT AVOUER QUE SI NOUS N'AVIONS PAS ÉTÉ LÀ POUR TENTER D'Y REMETTRE UN PEU DE CULTURE AUTHENTIQUE... HENRI-CHARLES GEFFROY RESTERAIT TOTALEMENT INCONNU.... INEXISTANT !

QUAND ON PENSE QU'IL A MÊME FALLU QUE L'ON SE BATTE CONTRE "LA VIE CLAIRE" ACTUELLE QUI, DANS LE PEU DE PHRASES QU'ELLE LUI CONSACRAIT, OSAIT PRÉTENDRE QU'IL PRÉCONISAIT LES ALIMENTS LAITIERS ET CARNÉS QU'ELLE VEND ACTUELLEMENT...
ALORS QUE TOUT SON COMBAT PENDANT PLUS DE 40 ANS AVAIT JUSTEMENT ÉTÉ L'ALIMENTATION BIO-VÉGÉTALIENNE !... (DONC : SANS VIANDE ET SANS LAIT !))

Cela signifierait donc que le découvreur des microzymas, l’inventeur des thérapies marines, ou le fondateur de La Vie Claire n’auraient, eux-aussi, comme Jésus, jamais existé ?


On le constate bien, toute cette littérature athée et prétendument scientifique et historique, ne repose que sur une authentique « MAUVAISE FOI » (!!)
(Car l’athéisme n’est qu’un système de croyance comme un autre, peut-être pas pire que les dérives fanatiques d’autres croyances, certes, mais certainement pas, comme les athées aiment le croire : “meilleur”, ou “supérieur” !)

Bref, comme le concluait finalement Pierre Lance lui-même dans son “Ère Nouvelle” de décembre 2004 (présentant l’ouvrage de notre ami commun Georges Krassovsky Ce que Jésus a voulu dire) :  « Je n’ai rien contre Jésus, à supposer qu’il ait vécu, ce qui est d’ailleurs sans importance, car s’il n’a pas vécu, un autre a vécu pour dire ce qu’on dit qu’il disait... et cela revient au même ! »


Voici cependant, juste pour mettre un terme à ces précédentes “informations historiques” qui tentent de prouver avec tant d’arrogance l’inexistence de Jésus (assertions continuellement répétées, tels des dogmes religieux !), quelques autres informations qui démontrent le contraire (trouvées sur le site internet “http://www.foibiblique.com”) :

« Le témoignage le plus ancien en-dehors des Évangiles vient d'une lettre de Mara, un philosophe, à son fils Serapion entre 73 et 165 après J.C.. Ce n'est pas l'élément le plus probant, disons-le tout de suite. Dans cette lettre, le mot "Jésus" ne s'y trouve pas mais « un sage roi des Juifs » est comparé à Socrate et à Pythagore. La lettre dit : "Quel avantage les Athéniens tirèrent-ils en mettant à mort Socrate ? La famine et la peste vinrent sur eux comme jugement pour leur crime. Quel avantage les hommes de Samos tirèrent-ils en brûlant Pythagore ? En un instant, leur pays fut recouvert par le sable. Quel avantage les Juifs gagnèrent-ils en exécutant leur Roi sage ? Leur nation fut abolie peu de temps après cet événement. Dieu vengea justement ces trois hommes : les Athéniens moururent de faim ; les Samiens furent engloutis par la mer ; et les Juifs, détruits et arrachés de leur pays, vivent dans la plus complète dispersion. Mais Socrate ne mourut pas pour toujours ; il survécut dans les enseignements de Platon ; Pythagore ne mourut pas pour toujours, il survécut dans la statue d'Hera. Le Roi sage ne mourut pas non plus pour toujours, il vit dans les enseignements qu'il a donné." ..

On voit dans cette lettre que son auteur n'est pas un historien, puisque Pythagore n'est pas mort brûlé (QUOIQUE CE N'ÉTAIT PAS LOIN D'ÊTRE LA VÉRITÉ... SON ÉCOLE PYTHAGORICIENNE FUT BRÛLÉE AINSI QUE NOMBRE DE SES TRAITÉS... MAIS LUI FUT ASSASSINÉ PAR LES MÊMES QUI AVAIENT MIS LE FEU À SON OEUVRE) et que la famine et la peste n'ont pas touché Athènes à la mort de Socrate.

Néanmoins, le roi sage des Juifs qu'il décrit ressemble beaucoup à Jésus : sagesse, enseignements en circulation, condamnation à mort par son peuple, destruction et dispersion d'Israël après sa mort. On ne voit personne d'autre que Jésus qui puisse correspondre à cette liste. Certains ont pensé à un roi d'Israël assassiné au temps de la dispersion babylonienne, mais aucun ne correspond au reste (sagesse, enseignements). Cette lettre est donc probablement le témoignage indirect d'un païen, de l'existence de Jésus et de la circulation de ses enseignements...

Flavius Josèphe parle de Jésus mais sa déclaration qui le décrit comme "un homme sage, si on peut l'appeler un homme" (Antiquités, Livre XVIII chap. 3 § 3) est contestée depuis le XVIe siècle. En voici le texte :  "Maintenant il y avait, en ce temps-là, un certain Jésus, un homme sage, s'il est permis de l'appeler un homme, parce que c'était un faiseur de miracles, et un enseignant qui enseignait de telle manière que les hommes l'écoutaient avec plaisir. Il s'attirait après lui, à la fois beaucoup de Juifs, et beaucoup de Gentils. C'était le Christ, et lorsque Pilate le condamna à être crucifié, à la suggestion des principales personnalités parmi nous, ceux qui l'aimèrent depuis le début ne l'abandonnèrent pas ; parce qu'il leur apparut de nouveau le troisième jour, comme le leur avaient annoncé les prophètes, ainsi que dix mille autres merveilles à son sujet. Et la tribu des Chrétiens, ainsi nommés d'après son nom, n'est pas encore éteinte à ce jour." ...

D'un côté, il est vrai que Josèphe parle de Jésus avec tant de vénération qu'on y reconnaît plus la touche d'un chrétien que d’un juif pharisien. Eusèbe, qui cite souvent Josèphe, ne mentionne jamais ce passage.
Mais plusieurs chercheurs ont travaillé assidûment sur ce passage et une majorité d'entre eux se refusent à l'éliminer en son entier. Ils en enlèvent les parties les plus improbables mais gardent le principe d'une description de Jésus !...

D'un autre côté, cette citation se trouve dans tous les manuscrits de Josèphe (en toutes les langues).

De plus, Josèphe mentionne en un autre endroit « Jean le Baptiste » (Antiquités XVIII chap. 5 § 2) et « Jacques, frère de Jésus qu'on appelle Christ » (Antiquités XX chap. 9 § 1) deux passages non contestés. La conclusion des historiens, même les plus sceptiques est bien résumée par Renan (un sceptique français) :
« Je crois le passage sur Jésus authentique. Il est parfaitement dans le goût de Josèphe... On sent seulement qu'une main chrétienne a retouché le morceau, y a ajouté quelques mots sans lesquels il eut été presque blasphématoire, a peut-être retranché ou modifié quelques expressions. » (Vie de Jésus, p. 12).

Tacite (Annales 1 XV § 44) : « Néron a infligé les tortures les plus recherchées à ces hommes qui sous le nom commun de chrétiens, étaient déjà marqués par la plus méritée des infamies. Leur nom tire son origine de Christ qui, sous le règne de Tibère avait subi la peine de mort par un décret du Procurateur Ponce Pilate. » Certains historiens ont émis l'hypothèse d'une interpolation, comme pour Josèphe. Mais cette théorie ne repose sur rien, tous les manuscrits des Annales de Tite contenant le texte entier.

Gibbon : « La critique la plus sceptique doit respecter la vérité de ce fait extraordinaire et l'intégrité de ce si fameux texte de Tacite. Cela est confirmé par Suétone (In Nerone, chap. 16), historien aussi diligent qu'exact, qui mentionne le châtiment infligé par Néron aux chrétiens, une secte d'hommes qui suivaient une nouvelle et “criminelle” superstition. Ensuite, la chose est confirmée par le consentement des plus anciens manuscrits, par le style inimitable de Tacite qui a gardé son texte de toute interpolation par une fraude pieuse. Enfin par la continuité de son récit qui accuse les premiers Chrétiens des crimes les plus atroces... » (!) (Chute et Déclin de l’Empire Romain, vol. 2, chap.16)

Pline le Jeune, gouverneur de Bithynie en 112 écrit à l'empereur Trajan (Epîtres X, 96) et lui demande conseil concernant le traitement des chrétiens. Pour les démasquer, il explique à l'empereur qu'il « les fait maudire Christ, ce qu'un vrai chrétien ne fera jamais ». Puis il cite leur défense : « Les chrétiens arrêtés affirment que leur culpabilité ou leur erreur se limite à se réunir en un jour fixé, avant le jour, pour chanter des hymnes à Christ comme à un dieu, et se lier par un voeu solennel, non pour quelque mauvaise action, mais à ne jamais commettre de fraude, de vol, d'adultère, à ne pas trahir leur parole, et à ne pas renier leur foi si on le leur demandait. »

Thallus, historien samaritain, cité par Julius Africanus, un chrétien du IIIe siècle :
« Thallus, in le troisième livre de ses Histoires, élude les ténèbres [au moment de la crucifixion] comme provenant d’une éclipse du soleil, ce qui est absurde, parce qu'une éclipse du soleil ne pourrait avoir lieu au moment de la pleine lune, et c'est justement au moment de la pleine lune pascale qu'eût lieu la crucifixion. » ... Ce témoignage d’Africanus montre que les 3 heures de ténèbres pendant la crucifixion de Jésus (rapportées en Matthieu 27/45, Marc 15/33, Luc 23/44) provoquait un débat chez des historiens des trois premiers siècles, non sur leur existence mais sur leur explication ! »


Evidemment, c’est une gageure de prétendre régler la question de “l’existence” de Jésus en seulement deux pages. Il est cependant un fait irréfutable - malgré l’acharnement de certains à nier obstinément la réalité - que Jésus a bel et bien existé
(et pas seulement “quelqu’un d’autre qui aurait compilé d’autres écrits pour lui faire dire ce que l’on dit qu’il disait” (!!!))...

La Lettre de l’AGNVS, en 2005, continuera donc ce dossier pour aller explorer encore plus avant le COEUR même de l’authentique message christique, et ainsi mieux l’entendre, mieux le comprendre,... et mieux le vivre !




Citation (qui a envahi beaucoup de sites, blog et forums) : << LEON X, qui gouverna l’Eglise au début du XVIème siècle, confia à son secrétaire, le cardinal Bembo, qui nous le rapporte dans ses écrits : « On sait depuis des siècles combien cette fable du Christ a été profitable à nous et aux nôtres ».
PAUL III, qui prend le trône pontifical peu après Léon X, déclare à l’ambassadeur d’Espagne auprès du Saint Siège, Mendoza, « que le Christ n’était autre que le soleil adoré par la secte mithraïque, et que Jupiter Ammon, représenté dans le paganisme sous la forme du bélier ou de l’agneau ». Toujours selon Mendoza, Paul III expliquait les allégories de son incarnation et de sa résurrection par le parallèle du Christ et de Mithra. Il disait que l’adoration des mages n’était autre que la cérémonie dans laquelle les prêtres de Zoroastre offraient à leur dieu l’or, l’encens et la myrrhe, les trois présents affectés à l’astre de la lumière. Il osait dire, ce pape, que l’on ne disposait d’aucun document d’une authenticité irrévocable qui prouvât l’existence du Christ comme homme et que, pour lui, sa conviction était qu’il n’avait jamais existé, Mithra et Jésus étant un seul et même dieu. >>

Daneel : Qui affirme ça ?...
Des disciples fervents de ces fameuses "sectes anti-chrétiennes" de la Franc-Maçonnerie !

Quelle crédibilité peut-on franchement accorder à des gens qui passent leur temps à dénigrer et salir ceux qui ne pensent pas comme eux ?

(C'est comme si l'on demandait à des vivisecteurs de témoigner sur les associations "anti-vivisection" !
Ou à des chasseurs particulièrement viandards de dire ce qu'ils pensent des "églises écolos" spécialisées dans la défense de l'animal et la dénonciation de la Chasse !....
Vous voyez ce que je veux dire ?

C'est comme si on demandait également à des << médecins >> thuriféraires de l'industrie pharmacochimique de témoigner sur les "sectes anti-vaccinales" (!), ou les << scientifiques >> du nucléaire ou des OGM de rédiger des articles historiques sur les "dangereux terroristes" genre José Bové ou Monique Séné (une physicienne "anti-nucléaire" du Groupement de Scientifiques pour l'Information sur l'Energie Nucléaire")...

==> Citation infondée !!!!!!!!!!!!!

On a beaucoup répété une réponse que Léon X aurait faite au cardinal Pietro Bembo : « On sait de temps immémorial combien cette fable du Christ nous a été profitable. » (All ages can testifie enough howe profitable that fable of Christe hath ben to us and our companie parfois citée en latin Quantum nobis nostrique que ea de Christo fabula profuerit, satis est omnibus seculis notum)

Ceux qui citent cette phrase allèguent parfois comme source Jean Pic de la Mirandole, mais sans référence précise. Il semble que l'attribution de ce blasphème à Léon X remonte à John Bale (1495-1563), auteur anglais anticatholique (John Bale, The Pageant of Popes, éd. 1574, p. 179).


(A noter que c'est aussi dans l'article "Franc-Maçon" cité précédemment, que, parmi tout un long baratinage d'embrouilles et "d'a-peu-près" plus ou moins mensongers, fallacieux et singulièrement "scientiste" (oui oui, ce sont les mêmes "Esprits Libres" qui nous soutiennent que "L'effet de serre n'existe pas et qu'il n'y a aucun réchauffement de la planète" (!)... ou encore que les vaccins ont sauvé l'humanité de l'extinction (menacé par les vilains virus, microbes et bactéries qui ne cherchent qu' à la détruire)... ou encore que la viande est absolument nécessaire à la survie des hommes !!!)...

"FACE A LA CONNERIE,
IL Y A AUSSI UN DEVOIR DE RÉSISTANCE !"

Bref, je disais donc : c'est dans cet article pour le moins tendancieux que l'on peut lire aussi cette contre-vérité assénée péremptoirement : "le célèbre faussaire Eusèbe de Césarée" (sic)....
Or, cela est aussi vrai que les prétendues citations de Paul II ou Léon X !

C'est comme pour la si célèbre phrase de Voltaire :
<< Je ne partage pas vos idées mais ferais tout pour que vous puissiez les exprimer >>...

Ou celle de Clémenceau en 1903 à propos de Napoléon :
<< Il est avéré que Napoléon n'a pas existé du tout, tout n'a été que farce littéraire, que les crédules et les profiteurs ont su mettre à profit >>...

Où même la si célèbre phrase de Galilée << Et pourtant elle tourne ! >>
(Là aussi, une totale invention d'un écrivain très imaginatif !!!!!!!!!!!!!)

A noter que, comme les "légions démoniaques", les sites, blogs et forums qui répètent en Choeur ces mensonges médisants sont innombrables, se trouvant comme alliés dans cette oeuvre de démolition et de salissure, non seulement tous les authentiques esprits pervers et lubriques de la terre, mais aussi tous les "sectateurs" des croyances opposées à l'enseignement catholique : depuis la religion athée, en passant par la religion ouvertement proclamée comme "sataniste", jusqu'à cette myriade de mouvements plus ou moins délirants issus du "Nouille-Age", et racontant tout et n'importe quoi !
Jusqu'aux philosophes prétenduement rationnels - tel Michel Onfray (qui raconte pourtant lui aussi souvent n'importe quoi !) -, qui n'hésite pas lui non plus à sortir de son carquois, ces flèches empoisonnées à la médisance : << Il est remarquable, aussi, de noter que deux papes du XVIe siècle ont affirmé le caractère légendaire de Jésus : Léon X et Paul III. Le premier confia à  son secrétaire, le cardinal Bembo : « On sait de temps immémorial combien cette fable de Jésus-Christ a été profitable à  nous et à  nos proches ». Quant au second, il déclara au duc Mendoza, ambassadeur d'Espagne :  « N'ayant pu découvrir aucune preuve de la réalité historique de Jésus-Christ de la légende chrétienne, j'étais dans l'obligation de conclure à un dieu solaire mythique de plus. » Les papes eux-mêmes ont douté !... >> (cf. http://aristippe.over-blog.com/article-5197204.html )

Quand on est obligé ainsi de marteler comme preuves de sa raison ses FAUX frauduleux... c'est bel et bien la preuve au contraire que l'argumentation raisonnable et sensée de l'inexistence de Jésus est inexistante !...
En utilisant leurs techniques, on pourrait tout aussi bien prouver la non existence de Napoléon, d'Einstein ou de Mère Térésa ! (Ne saviez-vous donc pas que l'on avait plus de preuves de l'existence de Jésus que de Napoléon ?... )

Dans le site "abracadabrantesque" << Le gros mensonge de la Bible >>, on peut lire aussi parmis la tripotée de mensonges insensés - densité plus lourde encore que le plomb en ce qui concerne le nombre de conneries au mètre carré ! - :
<< comme Jésus-Christ, Juan Diego n'a jamais existé ! >>
(Ben voyons. La fameuse Tilma non plus n'a jamais existée, pas plus que de Robespierre ou Mao, ou Staline, Pol Pot ou Hitler...



(*) Le 12 décembre dernier, c'était la fête de ND de Guadalupe.
Vous avez déjà entendu parler de cette apparition miraculeuse ?

Probablement pas en France... à moins d'être Chrétien ! (Ou d'avoir lu mon "vieux" message à son sujet : Mensonges catholiques ?... (Juan Diego et Guadalupe))

Voici à l'occasion de ce récent anniversaire, le message de "l'Institut Catholique Argentin pour l'investigation des Miracles" :
<< Miracles relatifs au manteau de Notre Dame de Guadalupe.
Le premier miracle du manteau de la Vierge Marie - LA TILMA - a été réalisé par la Mère de Dieu le 12 décembre 1531.
La Vierge Marie avait demandé à saint Juan Diego d'aller au sommet du Mont Tepeyac pour y cueillir les fleurs qui s'y trouvaient, afin de les apporter à l'évêque de Mexico qui avait demandé au Ciel un signe pour s'assurer de la véracité de la demande de Marie par l'intermédiaire de son humble messager.

La Sainte Vierge demandait en effet que l'on construise une chapelle en son honneur au sommet du mont. Ainsi, quand Juan Diego se présenta à l'évêque Zumárraga, il ouvrit son poncho et laissa tomber les fleurs qui étaient des roses de Castille. Mais ce qui étonna davantage les témoins fut de les voir disparaître au moment même où ceux-ci les prenaient des mains de Juan Diego. En déposant son poncho devant l'évêque, on aperçut dessiné l'image de la Très Sainte et toujours Vierge la Mère du Vrai Dieu, image qui se conserve toujours aujourd'hui.

Le 26 décembre 1531, il y eut une procession au Mont Tepeyac où se réunirent de nombreux indiens chichimèques ; ceux-ci jouaient avec leurs arc et leurs flèches et dansaient selon leurs coutumes. Malheureusement une flèche tirée au hasard transperça la gorge d'un indien qui accompagnait le "Manteau". Il mourut à l'instant. C'est devant l'image que l'on retira la flèche et aussitôt on vit se former une cicatrice et l'indien ressuscita.
A partir de ce moment là, les indiens se convertirent au catholicisme au nombre de 9 millions.

En 1751, Michel Cabrera analysa avec Joseph Ibarra le poncho et ils constatèrent que l'image n'avait aucune marque de pinceau.
En 1791, de l'acide muriatique tombé sur le côté droit supérieur avec une proportion de 50% d'acide nitrique et 50 % d'acide chlorhydrique, faisant un trou de 10 cm de diamètre. Trente jours après le tissu était reformé sans que personne n'intervint pour réparer l'accident.
Aujourd'hui encore, il reste une marque de la tache et seulement au moyen d'un instrument de précision on peut observer des traces de brûlure.

Au XVIIIe siècle, on fit une copie très semblable de l'original avec le même tissu de maguey (fibres végétales de cactus) : malgré tout, la copie était réduite en poussière quelques quinze années après, tandis que l'original possède déjà près de 500 ans, ce qui est un phénomène inexplicable. Le manteau mesure 1.71 de haut sur 1.05 de large.

Le 14 novembre 1921, le tailleur de pierre Lucien Perez, un anarchiste, dépose un bouquet de fleurs au pied du manteau de Juan Diego, dans lequel il avait mis une charge de dynamite qui détruisit tout alentour, mais laissa intacte le poncho ainsi que la vitre qui le protégeait.

En 1929, le photographe Alfonso Marcué González découvrit une figure humaine dans l'oeil droit de la Vierge.
En 1936, l'évêque de Mexico fit analyser trois fibres du manteau (ce qui donnera plus tard le prix Nobel de chimie pour l'année 1938 et 1949).
Le Dr. Richard Khun d'origine juive découvrit que la peinture de l'image n'avait aucune origine végétale, minérale ni même animale, ni aucun élément des 111 pigments connus dans le monde. Khun en déduit que la peinture n'est pas d'origine humaine.

En 1956, l'ophtalmologue Torruela Bueno découvre qu'en approchant l'oeil pour réaliser un fond d'oeil, la pupille se ferme et en en retirant la lumière, la pupille se dilate de nouveau comme s'il s'agissait d'un oeil humain.

En juillet 1956, le Dr. Lavoignet après huit mois d'intense travail découvre le phénomène optique de la triple image de Purkinge-Samson qui correspond à ce que perçoit l'oeil humain, c'est-à-dire les trois réfractions de l'objet vu.

En février 1979, le Dr. José Aste Tonsmann, chef du Centre Scientifique d'IBM à Mexico, découvre à son tour, grâce à de puissants ordinateurs des phénomènes inexplicables : dans les pupilles des yeux de la Vierge Marie, qui ont un diamètre de 8 mm., sous forme digitalisée, on peut voir douze personnages qui regardent l'image de la Vierge de Guadalupe.
Mais là ne s'arrête pas le côte merveilleux de la surprise. En effet, en agrandissant la pupille de l'un des personnages de la scène, c'est-à-dire de l'évêque Juan de Zumárraga, donc un agrandissement de quelques milliers de fois de ceux de la Vierge, soit 2500 fois plus, on aperçoit alors l'indien Saint Juan Diego montrant le poncho avec l'image de la Vierge de Guadalupe.
Ainsi, en un quart de micron qui est la partie de millionième de millimètre, le Professeur Aste Tonsmann put voir une scène extraordinaire, découverte qui lui ôta le sommeil pendant plusieurs nuits.

Le 7 mai 1979, les scientifiques Jody Brand Smith, professeur d'esthétique et de philosophie et Philipp Serna Callahan, biophysicien de l'Université de Floride et spécialiste en peinture et membres tous deux de la NASA, n'ont pas rencontré de peinture dans l'original du poncho. Ils prouvent que ce n'est pas une photographie qui aurait imprimé le tissu. Ils découvrirent également que le poncho conserve sans aucune explication la température du corps humain oscillant autour de 36,6° - 37°.
Puis le 22 décembre 1981, le RP Mario Rojas, découvre à son tour à l'Observatoire "Laplace" de Mexico que les étoiles du manteau correspondent au solstice d'hiver du 12 décembre 1531 à 10:26 sur le territoire de Mexico, c'est-à-dire à l'heure où saint Juan Diego déploya son poncho devant l'évêque. 
Les astronomes ont certifié le fait. Deux anges furent peints par la suite à côte de la Vierge en dehors des rayons mais trente jours après ils disparurent et aujourd'hui, grâce à des outils très spécialisés et sophistiqués, on peut en trouver la trace.
On aperçoit également les traces d'une couronne peinte sur le chef de la Vierge. Ces différentes peintures dateraient du XVIIIe s. Une peinture a été appliquée sur l'ange de la partie inférieure, sur l'or des rayons et l'argent du cordon et sur le serpent au-dessous des pieds de la Vierge. Cette peinture est en train de disparaître pour restituer les couleurs originales gravées le 12 décembre 1531. Si l'on approche à moins de 10 cm. de la toile on ne voit que les fibres du manteau sans aucune couleur.
Les scientifiques de la NASA découvrirent en outre qu'en passant un rayon laser sur la toile mais de façon latérale le rayon passe sans toucher la peinture ni la toile de telle sorte que l'image est suspendue en l'air à trois dixième de millimètres au-dessus du tissu. Enfin, le gynécologue, en posant son stéthoscope sur la ceinture de la Sainte Vierge Marie qui est enceinte, entendit le bruit des battements du coeur et constata qu'ils s'élevaient à 115-120 pulsations à la minute ce qui correspond aux battements cardiaques du coeur de l'Enfant Jésus, tout comme ceux d'un foetus dans le sein de sa mère... >>




Quelques autres articles sur le sujet :




















BONUS !

Dans un courrier date du 6/10/04 (Forum 2013) (Message intitulé : "Du principe de Lucifer... a la Déclaration des savants contre la violence !"), DaneelOlivaw13 avait écrit notamment : <<...  Il faut comprendre qu'à l'origine des religions, lors des grandes révélations mystiques qui furent notamment accordées aux célèbres "Moïse", "Jésus", "Mahomet",... (pour ne citer qu'eux - et qui ont effectivement existés contrairement à ce que certains aimeraient croire ou nous faire croire !!! - ), l'acception des mots <<Juif>>, <<Musulman>> ou <<Chrétien>> était le même, à savoir qu'il désignait non pas le croyant à telle ou telle religion, en opposition aux autres religions ou croyances... mais "Le fils de la Lumière" (que l'on pourrait peut-être mettre en opposition avec la notion de "fils des ténèbres", qui représentaient ceux, de quelques race, ethnie ou confession oeuvrant pour les biens matériels, dans la souffrance, le mal, le mensonge et toute autre turpitude)...
C'est à dire celui qui respectait les "Lois Divines", telles que les avaient ressenties nos grands mystiques exaltés : ceux qui oeuvraient pour l'Amour, l'Harmonie, la Connaissance des lois de l'univers... et ce, quelque-soit leur confession philosophique, leur lieu de naissance et leur situation sociale !!! ...

Quel drame que des millions de prétendus "Juifs" s'opposent aujourd'hui à des millions de prétendus "Musulmans" ou de prétendus "Chrétiens".... tous prisonniers de dogmes religieux complètement faussés et déviés (par une poignée d'"Illuminatis" au cerveau reptilien dominant, donc uniquement préoccupés par le pouvoir matériel et l'acquisition des richesses humaines et terrestres), manipulés allègrement... alors que l'Unique Message spirituel a toujours été identique au cours des divers âges et cultures : << La Nouvelle Jérusalem (c'est a dire "le paradis, ou règne la Connaissance et donc l'Harmonie entre toutes les formes de Vie") est promise à tous ceux qui choisiront de respecter LA VIE  ! Sans tuer aucun être vivant, humain ET animal, ni pour s'en nourrir, ni pour l'exploiter, rechercher de pseudo-remèdes médicaux, etc. >>

Que ce soit Mahomet, Moïse, Jésus... (et bien d'autres !!!) :
Tous l'on affirmé haut et fort : celui qui respectera la Vie sera digne d'entrer dans le royaume de Dieu (ou la nouvelle "Sion", ou n'importe quelle autre appellation géo-politico-culturelle ...) : et celui -là sera alors un véritable "enfant de Dieu", un "Elu" :
<< JUIF-MUSULMAN-CHRETIEN >>...

Une fois qu'on a compris cela... on relis le Talmud, la Bible ou le Coran d'un autre regard, et la vérité mystique ainsi que le drame religieux nous submerge...

Tant de souffrances et de crimes pour tant d'incompréhension et d'ignorance !

Pour reprendre cette constatation - malheureusement exacte dans les circonstances actuelles - du Dr. Hamer, il faudrait enfin que les israéliens - odieusement manipulés par les Illuminatis depuis des millénaires et plus intensément encore depuis la première guerre mondiale et surtout lors de la seconde - comprennent enfin que leur chère "SION" mythique n'est pas sur cette planète, dans la matière, ou elle engendre tant de souffrances, de peurs, de ressentiments, de haines et de violences... mais dans les territoires spirituels de l'âme et du coeur !!!...
Le "peuple Juif" n'existe pas ! ... Du moins, pas tel que les juifs se l'imaginent depuis déjà beaucoup trop de siècles d'erreurs et de fourvoiement.
Car le << Juif >> ainsi qu'avait désespérément tenté de l'enseigner Moïse et d'autres grands mystiques avant lui, et comme avait encore tenté de le rappeller Jésus de Nazareth, puis encore plus tard "Muhammad" : c'est seulement celui qui suit les lois de l'Harmonie Universelle, et qui respecte notamment le premier et plus grand des << Dix Commandements >> :

TU NE TUERAS POINT !!!...


     ==> La "Haine" des non-juifs (ou pour d'autres textes "la haine des mécréants", etc.)... ne devrait donc jamais être la haine des goys... mais : LA HAINE DU MAL !... C'est à dire de tout ce qui peut causer souffrance, peur, suppression de la vie quelle qu'elle soit !!!


Petite "blague philosophique" :
"SI DIEU EXISTAIT !..."


Un homme entra chez un coiffeur pour faire couper ses cheveux et sa barbe.
L'homme et le coiffeur commencèrent à discuter sur divers sujets.
Quand ils abordèrent le sujet de Dieu, le coiffeur dit :
- Je ne crois pas que Dieu existe.
- Pourquoi dites-vous ça ? demanda le client.
- Il suffit de sortir dans la rue pour se rendre compte que Dieu n'existe pas. Si Dieu existait, y-aurait-il tant de personnes malades ? De mendiants ? Y aurait-il des enfants abandonnés ?
Si Dieu existait, on ne souffrirait pas de douleur.
Je ne peux pas m'imaginer aimer un Dieu qui permettrait tout ça.

Le client réfléchi pendant un moment, mais ne répondit pas, parce qu'il n'avait pas d'argument.
Le coiffeur fini son travail et le client sorti du magasin.
Juste après, il rencontra un homme dans la rue avec des cheveux très longs, et sales.

Le client revint et entra dans le magasin du coiffeur lui dit :
- Je viens de m'apercevoir d'une chose : les coiffeurs n'existent pas !

- Comment pouvez vous dire ça ? demanda le coiffeur étonné.
Je suis là et je suis un coiffeur et je viens de vous couper les cheveux.

- Non ! hurla le client. Les coiffeurs n'existent pas !
Parce que s'ils existaient, il n'y aurait personne avec de longs cheveux sales comme cet homme qui est dehors.

- Ah, mais les coiffeurs existent ! Ce qui se produit, c'est que ces gens ne viennent pas à moi.

- Exactement ! affirme le client. C'est bien ça !
Dieu, aussi, existe !
Ce qui se produit, c'est que les gens ne vont pas chez lui et ne le recherchent pas.
C'est pourquoi il y a tellement de douleur et de souffrance dans ce monde !

(Voir aussi à ce propos :



PS : Un très, très, très beau livre à lire - et faire lire ! -, de l'Israélienne Pascale Noa Bercovitch :
 "L'ARCHE DE NOA" !...
(Et un superbe film à voir pour les fêtes, plein de Joie... et d'HUMOUR :
- "EVAN TOUT PUISSANT" !  :oD)



L’AGNVS VOUS SOUHAITE À TOUS UN NOËL
DES PLUS “ CHALEUREUX ” ET “ LUMINEUX ”...

(La croix du Christ symbolise le soleil, la Co - naissance, pas la souffrance !)

ET UNE TRÈS BONNE ANNÉE 2005 - 2012 (!) -
EMPLIE DE JOIE, D’ENTHOUSIASME, D’AMOUR ET DE CONSCIENCE.

JOYEUX NOËL A TOUS...
AVEC TOUS NOS VOEUX POUR QUE LA VRAIE CONSCIENCE CHRISTIQUE
PUISSE ENFIN ILLUMINER TOUS LES COEURS !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire