BIENVENUE SUR LE BLOG DE DANEEL !

En 2003 naissait le forum yahoogroupes "CULTURE NET 2013"...
Suivi quelque temps après du "FORUM 2013"...
Lequel, suite à sa pulvérisation par "l'Étoile de la mort" de l'Empire (!), fut remplacé par le forum googlegroupes :





Dans la continuité de ces sites déjà riches de centaines de discussions, d'articles et de dossiers "chauds" tous plus passionnants et édifiants les uns que les autres - :oD -... Voici donc "2013 CONTINUUM" !...


Afin que cette nouvelle année 2013
- et celles qui la suivront  (!) -
voit enfin triompher la CONSCIENCE ÉCOLOGIQUE...
POUR UNE VIE ENFIN PLUS EN HARMONIE AVEC NOTRE TERRE-MÈRE... GAÏA !




MEILLEURES PENSÉES DANEELIENNES !!!





samedi 8 juin 2019

Ecolovax ; La Vaxxeusisation des écolos ?




Dans une récente "LETTRE OUVERTE AUX VAXXEUSES" (c'est un groupe de dingues - des carabins probablement, ignorants du serment d'Hippocrate et se moquant allègrement des victimes des vaccins et de leurs proches (!) -, qui sévit notamment sur FB, et qui sont les plus fanatiques de nos vaccinolâtres ; en quelque sorte, les mercenaires de Buzyn et Sanofi. (!)), la biologiste Anne Gourves tentait de partager avec eux "une réflexion plutôt éthique, qui ne repose pas sur les points de discorde entre ceux qui prônent la vaccination et ceux qui la dénoncent." (!)
Et même en leur accordant le bénéfice du doute, en partant du précepte pour baser sa réflexion qu'ils seraient dans le vrai dans leurs propos pro-vaccins (!!!)

Extrait : 
... Nous sommes tous d'accord pour dire que les vaccins ont des effets secondaires, y compris les cas de décès. (C'est irréfutable, c'est noté sur la notice des vaccins. C'est répertorié sur le site de l'Agence Européenne du Médicament.) 
Admettons, comme vous le soutenez, que ces effets secondaires sont absolument très très rares. Admettons, comme vous le soutenez, que la vaccination est efficace et permet de prévenir une maladie X, qui peut entraîner des complications mortelles dans certains cas. 

Partons donc d'une situation où l'administration de millions de doses à des enfants a entraîné le décès de "seulement" 3 enfants, mais a été efficace pour prévenir la maladie X chez beaucoup d'autres. 
Nous sommes aussi tous d'accord pour dire que, contrairement à un médicament, le vaccin ne s'adresse pas à des personnes malades, mais envisage la prévention d'une maladie dont le risque de contraction est inconnu et est administré à des personnes parfaitement saines. 

Nous sommes aussi tous d'accord sur le fait que ces 3 enfants décédés à cause du vaccin ne sont pas ceux qui seraient morts de la maladie X, cette probabilité étant bien trop faible. 
Avec la vaccination, on admet donc qu'il est normal d'avoir des effets secondaires mêmes graves car il s'agit du bien de la communauté. 

Sauf que les 3 enfants décédés suite au vaccin étaient en parfaite santé !..
Tous les chiffres que l'on donne concernant les vaccins sont des données de masse... 
Mais il y a 3 enfants qui sont morts à cause de ce vaccin. 
D'autres qui seront handicapés à vie. 

C'est le vôtre, c'est le mien...
Il était en parfaite santé avant cette injection. Il n'aurait sans doute jamais eu la maladie X. 

On peut faire tous les débats du monde. 
On peut donner tous les chiffres de cette vaccination de masse en vue d'un bien communautaire.
Mais si la vaccination est un acte altruiste, l'altruisme va t il jusqu'à accepter de risquer la mort ou le handicape de son enfant en pleine santé ?
Peut-on éthiquement accepter le risque de graves effets secondaires pour éviter d'éventuels risques chez les autres ?

C'est comme la roulette russe.
 Il y aura des effets secondaires, on le sait, mais on ne sait pas qui. 
Si on pouvait décider, on demanderait donc aux parents : "qui accepte de sacrifier son enfant pour le bien de tous ?"
Car la réalité est bien là.
Pour vous, c'est la faute à "pas de chance". Mais de dire à un parent dont l'enfant est mort suite à un vaccin OBLIGATOIRE que "ce n'est pas de chance" est assez cynique je trouve.

Pour moi, c'est inadmissible que des parents prennent ce risque pour un bien communautaire.
Et le caractère obligatoire de cette vaccination de masse pose un sérieux problème d'éthique individuelle. Peu importe le débat et les arguments des pro-vaccins et des anti-vaccins. Un enfant en pleine santé qui décède suite à une vaccination ne choisit pas son "camp".
Ses parents pouvaient être pour ou contre la vaccination, peu importe, ce débat est mort en même temps que cet enfant. 
C'est le vôtre. C'est le mien. Dans ce moment là, où la douleur d'un parent est insupportable, entendre dire que la vaccination sauve des vies n'a plus aucun sens... et n'en aura plus jamais !!! 

Eh oui. Même si le vaccin était efficace et protégerait effectivement des vies ce serait déjà éthiquement très problématique. Car de quel droit peut on décider que ce n'est pas grave de tuer et handicaper à vie tel ou tel enfant - et ce ne sont malheureusement pas que deux ou trois par an, mais plus certainement des dizaines, voire des centaines ou même des milliers, sachant que les "effets secondaires" sont toujours systématiquement niés ou minorés (!) -, sous le prétexte d'en sauver hypothétiquement d'autres que l'on ne connaîtra jamais (et pour cause vu que tout ça n'est qu'hypothétique (!!!)) ???

 On nous parle aujourd'hui d'enfants trop affaiblis pour pouvoir être vaccinés - et donc dans la logique tordue des vaccinalistes "protégés" (!) -, et que nous devrions donc tous être hyper vaccinés pour protéger ce malheureux enfant déjà tellement malade qu'il ne pourrait même pas supporter un vaccin que l'on nous dit pourtant aussi inoffensif :/ 
(Un enfant d'ailleurs dans cet état souvent à cause de ces dérives médicales plus axées sur la vaccination et médication artificielle à outrance, que sur la prévention et l'enseignement de mode de vie saine et naturelle :/ )

 J'avais déjà évoqué il y a bien une vingtaine d'années que la vaccination était comme jouer à la roulette russe ... Mais avec un automatique ! 
Car ainsi que nous le disait Louis-Claude Vincent : 
« Personne ne réchappe aux conséquences des vaccinations, à court, moyen ou long terme !... » (!)

[Cf.


• Et malgré tout ça que nous déclare récemment le leader des écolos de EELV, Yannick Jadot ?
=> « Sur les vaccins, la ligne du mouvement EELV comme celle de Michèle Rivasi est très claire : nous sommes pour la vaccination. Nous défendons la vaccination comme une responsabilité individuelle et aussi comme une responsabilité collective. Il n’y a pas simplement un choix individuel, par exemple on le voit en ce moment sur la rougeole : le fait de choisir pour soi engage l’ensemble de la société. Donc nous sommes pro vaccins. » (*)

M'ouais....

Sur l'écologie de la santé ils ne sont vraiment pas au top !!!!!!! :'(

Bientôt ils vont aussi nous raconter que finalement c'est bien aussi les pesticides, le nucléaire, et la bidoche (???)

:( :( :( :( :(

Pffff

Bon, pour le reste ce sont les conneries habituelles des fameux déconneurs du monde, aux accointances avec les lobbys vaccinalistes qui ne sont plus à prouver... Basta donc.
Juste des vaccinolâtres zombifiés comme les vaxxeuses et autres débiles de cette religion vaccinale déplorable !

[(*) https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/06/03/les-contradictions-de-yannick-jadot-sur-les-vaccins-et-l-homeopathie_5470802_4355770.html ]


• A propos de notre ecolovax... l'avis toujours si percutant de notre cher Docteur Marc Girard (*) :
Si j’en crois un texto Twitter qui m’a été retransmis par un lecteur, le leader d’EELV, Yannick Jadot, aurait déclaré le 02/06/19, sur France Inter :
« Nous sommes pro-vaccins mais il est indispensable, dans le même temps, d’avoir toute la transparence sur le poids des lobbies pharmaceutiques dans la décision publique. »

Il est difficile de caractériser plus clairement l’alliage d’irresponsabilité ET de niaiserie qui caractérise aujourd’hui la classe « politique ». Difficile, du même coup, de confirmer plus crûment le leitmotiv de mes récentes contributions, à savoir que par-delà les problèmes sanitaires et économiques qu’il pose, l’activisme vaccinal du gouvernement constitue une grave menace civilisationnelle.

En présentant comme acte de foi qu’il est « pro-vaccin », Jadot commet une double bévue, assez inquiétante chez quelqu’un que la presse présente aujourd’hui comme le patron du troisième parti français.

Il pose comme allant de soi que l’administration des vaccins serait un tout homogène et insécable : « la » vaccination en lieu et place DES vaccins. 

Certes, Jadot s’est contenté d’un cursus en économie, mais on comprend mal que ses commères agrégées de SVT (et fières de l’être) aient négligé de le déniaiser à ce sujet en principe élémentaire pour un élève du secondaire. En tout état de cause, Jadot peut trouver sur le présent site quelques éléments de réflexion pour mesurer la criminelle ineptie de son point de vue sur LES vaccins considérés comme un tout.

Bien que né en 1967, Jadot a manifestement oublié que du temps de sa jeunesse, les vaccins n’étaient pas l’obsession des professionnels de santé, alors que la mortalité par maladie infectieuse n’était pas pire qu’aujourd’hui, pour le moins que l’on puisse dire. 
Également sur le présent site, il peut trouver les éléments de fait, soigneusement référencés, qui retracent l’historique de cette obsession nouvelle, clairement imputable à la multinationale (un « lobby pharmaceutique » dixit) ayant développé le vaccin Engerix B. 

Dans l’improbable cas où l’inspiration bassement lucrative de cette obsession échapperait encore à l’intelligence qu’il est supposé avoir exercée lors de ses études d’économie, il peut se rattraper en méditant un second super-plantage extrêmement coûteux pour les finances publiques, celui de la « pandémie » H1N1, dont les ressorts boueux ont été soigneusement analysés par le British Medical Journal, qui n’est pas l’organe d’une vulgaire association anti-vaccinaliste (comme ses commères agrégées ont dû le lui dire, pour autant qu’elles le connaissent).

Pourquoi Jadot appelle-t-il au contrôle des « lobbies pharmaceutiques » alors qu’il assume, et même revendique d’avoir sauté à pieds joints dans le piège à cons dressé par ces mêmes lobbies – accréditer qu’il faudrait pousser à la consommation DES vaccins pour préserver la santé publique ?

 Le point focal que ses études à Paris-Dauphine ont dû rater, c’est de comprendre le principal ressort de la prédation capitaliste contemporaine : la façon dont chacun intègre et s’approprie les sornettes du système. Puisque la presse a médiatisé une convergence d’intérêts entre le leader d’EELV et elle, qu’il me soit permis de renvoyer aux livres d’Isabelle Saporta pour apercevoir le mécanisme à l’œuvre : les abus du système, c’est toujours la faute des autres, jamais la façon dont par lâcheté ou inculture, on en a intériorisé les mécanismes. 

Qui contredirait Jadot quand il appelle à la transparence dans l’action des lobbies ? 
Mais aussi, quelle « transparence » quand on s’est laissé opacifier l’intelligence par la propagande de ces mêmes lobbies, notamment en acceptant leur mainmise sur les médias et l’enseignement ? 
Entre sa compagne journaliste et sa copine agrégée de SVT, Jadot n’est pas sorti de la fosse à purin intellectuel, et il va avoir du boulot s’il veut se décrasser les neurones !

La dépolitisation, c’est ça : participer à des marches pour les victimes des lobbies vaccinaux, tout en clamant que la décence ordinaire, c’est d’être « pro-vaccin ». 
« La politique implique des choix » disait Castoriadis en dénonçant « le discours vide des politiciens ». Avec Jadot, on cherche le « choix » quand il dénonce les lobbies tout en avalisant leur propagande ; en revanche, on aperçoit sans difficulté le « discours vide »…
Le propos d’EELV rappelle celui de ces vieilles cocottes qui, ayant tout subi, tout gobé, tout avalé, se cabrent sur une ultime et unique exigence, qu’elles présentent comme incontournable : 
« pas dans le cul ! »… :P


C'était lors des souvenirs FB d'il y a deux ans "jour pour jour", du 3 juin : 
"Une petite journée pour les victimes ....
Une semaine entière pour promouvoir ces satanés vaccins" :( (*)
<< Le 3 juin, journée internationale des victimes des vaccins, nous nous réunirons partout en France pour déposer une bougie en leur mémoire.
Contrairement à une idée répandue, il n'y a pas une victime malheureuse pour des millions de doses, les dégâts sont beaucoup plus importants.
Chaque famille peut y être confrontée un jour ou l'autre. 

Nous invitons les victimes, les parents et les amis de victimes à se réunir et à témoigner lors de cette journée. Ceux qui le désirent peuvent aussi manifester pour la liberté vaccinale... >>


(*) La semaine mondiale des vaccinations 2017... Je l'avais honoré à ma manière :
1er jour :

2ème jour :

3ème jour :

4ème jour :

5ème jour :

6eme jour :

7ème jour :





[ Un commentaire d'ailleurs très intéressant à cet article :
• Merci Anne pour ce très beau texte, enfin sensible au malheur des autres, car ça n'arrive, n'est-ce pas, ☺️ qu'aux autres ! 
Mais ces gens-là n'ont pas de coeur. 

Disons le mot : ce sont des assassins !!!

Pour se donner bonne conscience, ils prétendent que le rapport bénéfice/risque, tant individuel que collectif, est positif ; qu'en condamnant 3 ou 4 enfants ou adultes (voir vaccin hépatite B), ils en sauvent des milliers.

C'est d'un cynisme absolu et ça n'a pas de sens car ils ne peuvent pas le savoir !...

Je suis assez âgée aujourd'hui pour me rappeler que ce type de raisonnement était celui qu'on a beaucoup entendu pendant la guerre de 40 et pendant la guerre d'Algérie.

Il justifiait la torture au nom d'un prétendu intérêt collectif. 

L'humanité a bien peu progressé si on en reste aux pratiques barbares de certains peuples anciens qui sacrifiaient 1 ou 2 individus pour protéger la tribu.

Quand on vaccine, sachant qu'on peut tuer, c'est comme si on condamnait sciemment et possiblement à mort !!! ]

En guise de conclusion :
Comme le transhumanisme, dont il est très intimement lié (ce rêve d'un homme prétendument "augmenté" qui est en réalité le cauchemar d'un homme robotisé, totalement déshumanisé (!)), le vaccinalisme est devenue une pseudoscience matérialiste entretenue par les intérêts financiers des multinationales !!!!!!!

L'industrie des vaccins et de la pharmaco-chimie a transformé la médecine en un vaste et tentaculaire marché industriel qui rentabilise la maladie - et non la santé ! - et qui est forcément dirigée par des irresponsables, des inconscients ou des cinglés (je ne parle pas de nos pouvoirs officiels, quoique, mais de ceux (ou ce) qui les dirigent). 

Ce reportage par exemple "L'ALU TOTAL", qui nous alerte sur les dangers de "l'Aluminium des Vaccins" (https://m.youtube.com/watch?v=tGdkUB8HTM8) dénonce l'obligation anti-humaine qui nous est faite d'accepter l'intrusion de la technologie dans nos corps humains, avec au passage une inversion du principe de précaution et de la charge de la preuve.

Il nous rappelle que la vraie science consiste à savoir s'opposer aux dogmes établis, sans quoi nous risquons d'être encore plus inondés que nous ne le sommes déjà d'infox et de fake-news sanofiesques" (!)

Enfin bref, il nous invite à remettre la statue de la connaissance à l'endroit et donc à ne faire absolument aucune confiance aux croyances visant à contrôler la pensée qui sont répandues par les médias ou par les gouvernements, étant donné que ces derniers sont contrôlés par des intérêts financiers (pas de complot là-dedans, seulement du business !!!).

Une société qui n'a encore rien compris à la nature de la réalité et à la nature humaine ne peut pas se permettre de manipuler ni l'une (notre planète) ni l'autre (nos corps humains). Le libre arbitre est la chose la plus précieuse que nous avons et tout ce qui lui porte atteinte doit être gentiment rejeté. Il me semble préférable d'accepter d'aller en prison plutôt que d'accepter une intrusion de la technologie dans l'humain qui serait rendue obligatoire.
Un véritable humain devrait d'ailleurs envisager dès aujourd'hui d'avoir à se préparer à faire un jour de la prison, en se réjouissant par avance de cette nouvelle expérience : c'est peut-être la meilleure façon de dépasser la peur du futur non choisi et de se construire par conséquent un futur où l'on ne vivra ni l'intrusion, ni la prison.

La leçon de ce reportage est d'inviter à penser par vous-mêmes, sachant que l'acquisition de connaissances par votre propre recherche est la chose la plus essentielle et la plus épanouissante que vous puissiez faire en cette période de l'histoire de l'humanité.
Mais n'oubliez pas de fuir toutes les sources qui tendent à vous faire peur, à moins de savoir maîtriser cette peur en sachant dépasser l'ignorance qui la cause pour remonter à la vraie information qu'elle cache. 
Car la peur vient toujours soit de l'ignorance, soit d'une déformation de la vérité. 
Il n'y a pas à avoir peur de l'orientation catastrophique prise par notre société occidentale, mais juste à la comprendre et à vous y adapter en étant pleinement heureux du choix que vous avez ainsi fait de suivre une autre voie. ...




ET EN BONUS :)