BIENVENUE SUR LE BLOG DE DANEEL !

En 2003 naissait le forum yahoogroupes "CULTURE NET 2013"...
Suivi quelque temps après du "FORUM 2013"...
Lequel, suite à sa pulvérisation par "l'Étoile de la mort" de l'Empire (!), fut remplacé par le forum googlegroupes :





Dans la continuité de ces sites déjà riches de centaines de discussions, d'articles et de dossiers "chauds" tous plus passionnants et édifiants les uns que les autres - :oD -... Voici donc "2013 CONTINUUM" !...


Afin que cette nouvelle année 2013
- et celles qui la suivront  (!) -
voit enfin triompher la CONSCIENCE ÉCOLOGIQUE...
POUR UNE VIE ENFIN PLUS EN HARMONIE AVEC NOTRE TERRE-MÈRE... GAÏA !




MEILLEURES PENSÉES DANEELIENNES !!!





dimanche 5 mai 2013

RENÉ QUINTON... vous connaissez ?


Au siècle dernier, René Quinton a été universellement célèbre parmi les plus grands savants.
En France, ses travaux étaient présentés à l'Institut où siégeaient les cinq Académies. 
Les dispensaires marins fonctionnaient dans de nombreuses villes et à l'étranger.
En 1925, il était au faîte de sa gloire quand sa mort prématurée  - et surtout les magouilles et désinformations de l'industrie pharmacochimique triomphante (!) - vint ralentir et contrecarrer toute l'oeuvre en plein essor... réussissant non seulement à fermer tous ses dispensaires.... mais même à les faire oublier dans les mémoires de ses propres concitoyens !!!


Voici un très bref extrait de ce que l'on pouvait lire dans la dernière "Lettre de l'Agnvs" du 21 avril 2013 relatant notamment la mésaventure hospitalière de sa présidente Marie-Lise Geffroy :
- « ... À jeun depuis la veille au soir, la deuxième opération s’est déroulée le mercredi 27 février après-midi (au lieu du matin) durant 3/4 d’heure. Elle s’est très bien passée, quoique délicate : il a fallu poser une plaque avec des vis pour maintenir la tête de l’humérus brisé... Et il a été jugé préférable de me faire une transfusion. C’est ainsi que je me suis réveillée de l’anesthésie : “Vous avez repris des couleurs. On a dû vous transfuser...”
Il est possible que j’ai perdu plus de sang que prévu. En raison, peut-être, du drainage de la plaie. Il y avait eu aussi ces prélèvements pour les analyses...

Reconnaissante que de généreux donneurs anonymes m’aient confié leur sang - afin de me maintenir en vie -, j’ai cependant été contrariée à l’idée que du sang probablement “non végétarien” coulait pour la première fois dans mes veines !
(En espérant que ce sang transfusé serait vite remplacé par un nouveau fabriqué par mon propre organisme, j’ai pensé qu’il était dommage que le monde médical - et chirurgical - ne s’intéresse toujours pas aux fameuses transfusions marines de Quinton (dont “La Lettre de l’AGNVS” a parlé en octobre et décembre 2000, ainsi qu’en février et août 2001)) (*) (.............)

(*) À propos de nos vieux articles consacrés à Quinton et ses transfusions marines, on peut les retrouver - en partie - sur Internet, notamment sur “Culture Net 2013”, messages 232 à 277.
(Voir par exemple : “A LA SOURCE DE LA VIE : Du plasma marin de Quinton,... aux fabuleuses révélations du "Secret de nos origines" !”... (http://fr.groups.yahoo.com/group/culturenet2013/message/237)) ... »

Eh oui... aucune référence avec "2013 Continuum"; je n'avais toujours pas pris le temps d'en parler, malgré là encore son importance si ... "VITALE" !

J'y remédie donc ici...
Avec certes un bref article pour l'instant, mais qui sera je l'espère ces prochains jours dûment étoffé !


Dans un courrier daté du 11 JUIN 2003 ([culturenet2013] "Quinton... vous connaissez ?"), J'avais déjà publié à ce sujet : 

« Le 18 juillet dernier, notre ami Michel Remy (dont nous relatons d'ailleurs dans le dossier central de ce mois d'octobre 2000, l'un de ses nombreux articles publiés par "La Vie Claire" de Henri-Charles Geffroy) nous transmettait ce message :

Chers amis, je lis toujours avec intérêt et beaucoup de sympathie les bulletins que vous m'envoyez régulièrement...
Et je vous remercie de m'avoir rappelé à vos lecteurs en publiant de larges extraits de mon livre de base "Nous avons brûlé la terre", écrit en 1953/54 quand j'inventais l'agriculture que l'on appelle maintenant "biologique".
Ce qui me décide à vous écrire, c'est la publicité faite depuis quelques jours pour la transfusion sanguine, dont le lobby continue à passer sous silence les découvertes de Quinton. (...)
Voici l'extrait d'un dialogue que j'ai pu retranscrire dans mon roman "L'écologie inachevée", et qui vous aidera certainement à mieux connaître ce grand savant oublié :

- Dans tes études de médecine, tu as entendu parler de Quinton ?
- Non... ça me rappelle vaguement quelque chose, sans plus.
- On ne vous apprend pas en Faculté comment les Soviétiques s'y prenaient pendant la dernière guerre pour sauver les blessés, quand ils manquaient de sang pour des transfusions ?
- Non.
- Les savants russes ont toujours été très forts en matière de physiologie, pathologie et médecine peu orthodoxes en Occident.
En recherche de médecines alternatives aussi.
Pendant la guerre, ils exploitaient largement les découvertes de Quinton, l'analogie qualitative absolue entre la composition minérale de l'eau de mer et la composition du sang humain. Analogie qui fait que, en cas de détresse physiologique, et faute de sang disponible pour une transfusion classique, on peut tenter une transfusion d'eau de mer ramenée à l'isotonie, c'est à dire la même dilution que le sang, et, généralement, ça marche.
Les travaux de Quinton avaient fait beaucoup de bruit au début du siècle.
Alors qu'il n'avait été qu'un autodidacte, il avait été invité à exposer ses travaux devant les trois Académies scientifiques françaises, réunies spécialement pour l'entendre. Il était de notoriété publique que des enfants athrepsiques considérés comme perdus avaient été en quelque sorte ressuscités par injection de "Sérum de Quinton".
C'est le traitement que mon père a fait essayer sur le bébé que nous tentions de maintenir en vie.
Non seulement il a survécu, mais il est devenu un enfant magnifique...

- On ne parle plus du Sérum de Quinton, s'il était aussi efficace, pourquoi l'a-t-on abandonné ?
- D'abord parce qu'il était trop bon marché, d'immenses trafics vivent de la transfusion sanguine... et en vivent bien.
Ils n'ont pas la moindre envie d'abandonner leurs positions lucratives dominantes.
Si la transfusion sanguine devenait en quelque sorte marginale, d'immenses marchés disparaîtraient, et leurs promoteurs n'y sont pas disposés.
Ils ont d'ailleurs la conscience tranquille, puisque le système fonctionne...

- Sauf lorsque le sang est infecté par des virus...
- ... Bien sûr, mais c'est un risque qui n'est apparu que récemment !
Deuxièmement, la transfusion d'eau de mer ramenée à l'isotonie avait été inventée et diffusée par un autodidacte indépendant qui n'appartenait à aucune des mafias qui revendiquent l'hégémonisme absolu dans le domaine médical.
Et il n'était même pas médecin. Il ridiculisait en quelque sorte tout le corps médical.
Comme il était intelligent et éclectique, il a vite compris qu'il était indésirable dans le domaine de la santé publique... et il s'est reconverti dans l'aviation ! (...) »

Cf. Message n° 73 de Culture Net 2013 (JUIN 2003) :

 


A voir aussi pour ceux qui voudraient d'ores et déjà en savoir plus
(en attendant que je transfère toutes les données ici (!)) :



- LA LETTRE DE L'AGNVS d'octobre 2000

(Sur "Destination 2013" :

(Et là avec... "Les réponses" !)


Et aussi :
Messages n° 232 à 234 :

- Message n° 235 : "A LA SOURCE DE LA VIE (4) (Un ami retrouvé : le dauphin !) 
- Messages n° 237 et 242 : "A LA SOURCE DE LA VIE (5) (du "don du sang"... aux transfusions marines) 
- Message n° 245 : "A LA SOURCE DE LA VIE (7) (Le secret de nos origines, des dauphins et du SANG !)"
- Messages n° 271 : "A LA SOURCE DE LA VIE (8) (Le secret de nos origines, des dauphins... et du sang)" 
- Messages n° 273 et 277 : "A LA SOURCE DE LA VIE (9) / LA GUERRE A L'ÉVEIL DES CONSCIENCES"
(Le secret de nos origines, des dauphins... et du sang !)   


Et encore, de nouveau sur "Destination 2013" (LE 14 juin 2008) :

Extrait :
Eh oui.... << DONNEZ VOTRE SANG >> !....

C'est ce que l'on peut entendre - et voir - dans les médias aujourd'hui.
Même les Dracula, Nosferatu et autres vampires ont maintenant droit à la parole ! ;o)

Mais que font donc les "chasseurs de vampires" ?...
:oD

En serait-on arrivé à ce monde de cauchemar décrit dans le roman de Richard Matheson, "Je suis une légende" ?
(Où se sont les vampires et autres créatures monstrueuses qui font désormais règner leurs lois)...


Voici un édifiant témoignage de l'excellent et très compétent Raymond Dextreit, fondateur de "Vivre en Harmonie", qui nous montre bien que le gigantesque mensonge vaccinal n'est malheureusement qu'une infime goutte d'eau croupie, dans ce vaste marécage de notre actuelle "politique de Santé", uniquement destinée à enrichir toujours davantage cette monstrueuse et tentaculaire mafia qu'est l'industrie pharmaco-allopathique, dont les responsables devraient être jugés pour "exercice illégal de la Médecine" et "crime contre l'humanité" !...
Notre "Ministère de la Santé" devrait aussi être rebaptisé "Ministère de la Maladie", vu que tous ses efforts sont orientés vers une augmentation croissante de la "consommation des soins médicaux"...
Mais bref, je m'emporte.
Voyons plutôt ce témoignage de 1972, dans une petite brochure intitulée "Au delà des problèmes de santé" :
« LE DON DU SANG :
Il faut souvent que la raison tempère l'élan du coeur pour ne pas céder à ce qui est considéré comme un geste naturel de solidarité.
Donner son sang, n'est-ce pas contribuer au sauvetage d'une vie ?
La réalité, c'est qu'on se livre, de nos jours, à une véritable débauche de sang : la moindre intervention chirurgicale - pas toujours justifiée - implique le recours aux transfusions.
Cette pratique devient même fréquente dans les maternités.
Bien sûr, on évoquera les cas de ces malades du sang (leucémiques, etc.) avec lesquels il faut tout tenter, même la transfusion de sang.
Celle-ci s'avère d'ailleurs le plus souvent inutile.

Et puis, ne serait-il pas plus avisé de rechercher, puis de réduire et de supprimer les causes de ces maladies du sang, inconnues de la plupart des végétariens ?
Ce sont justement ces pratiques anormales qui sont à l'origine de l'augmentation constante du taux de morbidité.
Et l'on prétend combattre la morbidité avec les moyens qui la provoquent !...

Il y a les accidents de la route, du travail. Autrefois, on utilisait le sérum de Quinton, et cela était tout aussi bien, plus pratique et moins répugnant que le recours au sang humain (...)
Avec l'eau de mer, rendue isotonique selon la méthode de René Quinton, on a un produit autrement pur que le sang humain, dont les analyses ne donnent qu'une idée très imparfaite de sa composition ou de sa corruption.
Un donneur de sang peut-être précancéreux, prétuberculeux, prédiabétique, etc.
Si l'organisme récepteur doit d'abord dégrader les protéines avant d'en utiliser une partie, il ne parvient pas toujours à en éliminer les impuretés, à en surmonter la viciation !...»


Et ce dernier témoignage - qui n'est pas parmi les plus anodins -, du Dr. Jean-Marc Soulier (du Laboratoire de Biologie Marine AQUALAB), ainsi qu'il l'écrivait dans "L'eau de mer, la santé à ses origines" ("Le Lien, Nature et Société", 1990) :
« Le marché mondial du sang représente aujourd'hui plus de 20 milliards !...

On imagine les oppositions auxquelles est confronté le relancement du "plasma marin isotonique" du biologiste René Quinton, dont les transfusions sauvèrent des milliers d'enfants au début de ce siècle !... »

Alors qu'en ce mois de Juillet 1995, les médias regorgent d'incitations au glorieux, généreux et indispensable "don du sang", fustigeant ces épouvantables égoïstes qui ne veulent pas le donner alors que les hôpitaux en manquent si cruellement (!), je rappellerais une fois de plus ce que déclaraient notamment ces médecins ; interrogés par "l'Union" du 28-12-1993, lors d'un article consacré justement à ces transfusions sanguines :
« Un médicament, même pris une seule fois, peut-être nocif pour la santé de la personne qui reçoit le sang qui le contient !... »




A SUIVRE...

MEILLEURES PENSÉES !!!
ET À TRÈS BIENTÔT


 

4 commentaires:

  1. Le document est déjà passionnant en tant que tel... Mais la suite sera encore plus "fort" ! ;o)

    J'ai déjà reçu quelques commentaires des plus consternants - notamment d'amis médecins - qui ne sont pas sans rappeler les mêmes commentaires affligeants que certains "brillants esprits" de l'époque infligeaient déjà à René Quinton (!)...

    À très bientôt... Avec toutes mes Meilleures Pensées !!!

    RépondreSupprimer
  2. http://fr.dir.groups.yahoo.com/group/culturenet2013/message/237

    Voir notamment sur cet article de "Culture Net 2013" le passage concernant évidemment Quinton face au savant Charles Richet... Édifiant !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nouveau lien :
      https://fr.groups.yahoo.com/neo/groups/culturenet2013/conversations/messages/237

      Supprimer
  3. Extrait :
    <<... Quinton s’adresse alors au savant Charles Richet.
    Nul ne peut mieux le comprendre, pense-t-il, puisque Richet a publié, en 1889, un ouvrage intitulé “la chaleur animale”.
    Le grand physiologiste le reçoit aimablement, l’écoute, puis l’interrompt, déclare que sa théorie n’est qu’illusion, développe les données classiques.
    Mais comme son interlocuteur s’obstine, Richet se lève en souriant, prend un morceau de craie et écrit sur le tableau de son laboratoire l’un de ces dogmes de la science officielle qui ne permettent pas le dialogue constructif ! (...)
    Mais Quinton ne se décourage pas, et dans les dix années qui suivent, en collaboration avec une poignée de jeunes médecins hardis, enthousiastes d’apprendre un métier nouveau (celui qui consiste non seulement à soigner, mais également à guérir !), René Quinton voit des grands maîtres du monde médical s’intéresser enfin à ses travaux.

    A la fin de 1906, quand il fait son bilan avant de se lancer dans une nouvelle bataille *, René Quinton peut dénombrer déjà une cinquantaine de travaux originaux publiés sur sa méthode marine, et cinq thèses pour le Doctorat en Médecine, soutenues devant les facultés !...

    Les résultats de sa méthode étaient extraordinaires, particulièrement ceux obtenus chez les enfants et particulièrement les nourrissons... ; Au cours des années 1897 à 1904, René Quinton va appliquer son traitement d'eau de mer dans plusieurs hôpitaux parisiens : Saint-Louis, Beaujon, Hôtel-Dieu, Tenon, La Pitié,... et accumuler des cas de guérison !..... >>

    RépondreSupprimer