BIENVENUE SUR LE BLOG DE DANEEL !

En 2003 naissait le forum yahoogroupes "CULTURE NET 2013"...
Suivi quelque temps après du "FORUM 2013"...
Lequel, suite à sa pulvérisation par "l'Étoile de la mort" de l'Empire (!), fut remplacé par le forum googlegroupes :





Dans la continuité de ces sites déjà riches de centaines de discussions, d'articles et de dossiers "chauds" tous plus passionnants et édifiants les uns que les autres - :oD -... Voici donc "2013 CONTINUUM" !...


Afin que cette nouvelle année 2013
- et celles qui la suivront  (!) -
voit enfin triompher la CONSCIENCE ÉCOLOGIQUE...
POUR UNE VIE ENFIN PLUS EN HARMONIE AVEC NOTRE TERRE-MÈRE... GAÏA !




MEILLEURES PENSÉES DANEELIENNES !!!





mercredi 5 janvier 2011

HOMÉOPATHIE ? (NON VOUS DIS-JE... LA GIRAFE N'EXISTE PAS !)


EH OUI... LA GIRAFE N'EXISTE PAS !




"Le Mythe de la Girafe" !...
Un texte jubilatoire... fondé sur des faits historiques authentiques !

Aujourd'hui, certains esprits qui se croient "brillants" et "scientifiques" continuent avec conviction et détermination (en toute sincérité !!!) à dénigrer ou décrier nos "pauvres esprits malades" qui ont la faiblesse de croire à des mythes comme ceux de l'homéopathie par exemple...
... Ou des bienfaits du végétarisme (tant sur le plan de la santé humaine, que de la société, et même de la planète !)...
... Ou même du fameux "réchauffement climatique anthropique" dont certains s'obstinent encore avec foi à nier la réalité... et les faits scientifiques !

Il fut aussi un temps ou le même genre d'esprit "brillants" et "scientifiques" (???) décriaient avec tout autant de sincérité, conviction et détermination ceux qui pouvaient croire à l'existence ... des Girafes ! (Ben oui... mais faut pas oublier que le cinéma, la télévision et l'internet n'ont pas toujours existé non plus !)

Voici donc la réédition de l'un de mes vieux articles de CULTURE NET 2013 :
(14 Juillet 2006. Message n°506)


LE MYTHE DE LA GIRAFE

« Pour un esprit bien rompu aux méthodes scientifiques modernes, la vraie démonstration de la non-existence de la girafe réside dans le fait que la girafe n'existe pas.
Ce genre de raisonnement est appelé « la méthode de Lavoisier » !
On sait que le fondateur de la chimie avait démontré de cette façon l'inexistence des météorites en déclarant :
« Il ne peut pas tomber des pierres du ciel,...
... Parce qu'il n'y a pas de pierres dans le ciel » !!!

Dans les temps modernes, cette méthode a été brillamment employée par M. Simon Newcomb qui démontra que les avions ne peuvent pas voler parce qu'un aéronef plus lourd que l'air est impossible et M. Imbert Nergal, qui démontra que les phénomènes parapsychologiques n'existent pas parce qu'il n'y a pas de phénomènes parapsychologiques.

D'autres savants ont exercé la même besogne de salubrité, ce qui fait qu'un Américain appelé Charles Fort a pu faire tout un volume, intitulé « Le livre des Damnés », consacré aux faits ainsi expulsés à juste titre du corps de la Science.


Parmi ces faits damnés, la légende de l'animal appelé « girafe » est particulièrement frappante.
Le voyageur arabe Al Kwraismi a, pour la première fois, décrit cette bête mythologique au cou extrêmement allongé.
Depuis, de nombreux voyageurs ont prétendu avoir vu ou même photographié des girafes.
Et la revue Planète n'a pas hésité, pour abuser ses lecteurs trop confiants, à accréditer ce mythe pernicieux, en dépit des mises en garde du grand savant André Parinaud.


Il est donc intéressant d'examiner comment une telle légende peut avoir pris naissance.
Plusieurs explications sont possibles :

1 - L'explication optique :
On sait que les déserts, où l'on a signalé des girafes, sont également les lieux de nombreux mirages.
Ces mirages sont dus au phénomène d'inversion.
Ce phénomène consiste en ceci : pour des raisons bien connues des météorologistes, il arrive qu'une couche d'air froid se trouve superposée à une couche d'air chaud qui aurait dû se trouver au dessus de la couche d'air froid. La différence de densité des deux couches d'air produit alors une courbure des rayons de lumière et un mirage. Un objet est alors vu à un endroit où il n'est pas, ou sous une forme modifiée.
Très fréquemment l'inversion fait apparaître un objet sous une forme allongée comme les miroirs déformants des foires.
Il est donc parfaitement admissible qu'un animal tout à fait ordinaire et bien connu, une licorne par exemple, puisse apparaître à l'explorateur sous une forme invraisemblable et allongée et donner ainsi naissance à la légende de la girafe.

2 - L'explication par la soif :
Le mirage qui a donné naissance à la girafe peut également être d'une origine purement psychologique.
Perdu dans le désert et assoiffé, l'explorateur peut, dans un état de semi-conscience, rêver qu'il a un cou extrêmement long lui permettant d'atteindre l'oasis la plus proche.
Quoi de plus naturel que de le voir aussi imaginer un animal impossible qui a justement le cou d'une longueur invraisemblable ?


3 - L'explication psychanalytique :
Un psychanalyste allemand éminent, Herr Professor Hegebur, dans son ouvrage « Prolégomènes à l'introduction d'une approche de la connaissance de la girafe », fait observer très justement que le long cou de la girafe n'est autre qu'un symbole phallique.
C'est là également une explication plausible du mythe de la girafe.
On sait que c'est de la même façon qu'on a réfuté la naïve superstition de certains sauvages selon laquelle le suc du champignon penicillium notatum pouvait avoir une action curative sur les maladies.
Ce champignon est de toute évidence un symbole phallique.
L'existence d'un produit extrait du penicillium notatum appelé « pénicilline » et auquel on attribue des vertus curatives merveilleuses est, bien entendu, pure superstition.

Nous voyons ainsi que le mythe de la girafe peut parfaitement trouver son explication dans des considérations soit optiques, soit de physiologie, soit de psychanalyse. La méthode scientifique moderne n'aura pas de difficultés à démentir aussi les autres affirmations saugrenues d'excentriques dans le genre de Charles Fort.

Il est bien connu qu'il ne peut pas y avoir de faits qui n'aient été déjà décrits dans les nombreux et excellents ouvrages publiés par "l'Union des Rationalistes" (!). Tout fait non décrit dans ces ouvrages peut certainement être réduit à des illusions ou à des hallucinations collectives.
Signalons, pour terminer, un fait curieux qui montre à quel point la sagesse populaire rejoint la méthode scientifique : un fermier américain à qui on avait montré un dessin représentant la prétendue girafe s'est écrié :
« Il n'y a pas d'animal comme ça ! »

N'est-ce point merveilleux de voir à quel point le gros bon sens populaire rejoint ainsi la rigueur de la méthode scientifique ? » ... (Cf. "Science et Mythe ") 





A PROPOS DE L'HOMÉOPATHIE
(Actuellement toujours dans le même cas que notre fameuse Girafe d'autrefois)



SELON L'AFP, récemment :
- Un couple italien dont le fils de trois ans est décédé après avoir été soigné uniquement par homéopathie, a été inculpé pour meurtre, ont rapporté samedi des médias italiens !

Luca Monsellato souffrait selon ces médias d'une pneumonie, de maux de ventre et de chute des cheveux, mais son père Marcello, qui exerçait à Ferrare (nord) en se présentant comme spécialiste d'orthopédie et d'homéopathie, ne l'a soigné qu'avec des remèdes homéopathiques, notamment en dernier des infusions au fenouil. Il a finalement été transporté jeudi matin à l'hôpital, où il est décédé peu après son admission (...)
L'affaire a causé une vive polémique en Italie autour de la pratique de l'homéopathie....


Que penser de cette nouvelle affaire politico-médiatique de parents accusés "d'homéopathie" envers leur enfant ???

On a déjà vu ce qu'il en était à propos de parents eux aussi accusé de "végétarisme" envers leurs enfants :

Dans un domaine différent mais finalement très proche dans l'esprit, on a vu également ce qu'il en était réellement de l'affaire des "graines germées bio" accusées d'avoir... semé une épidémie mortelle :

En ce qui concerne cette affaire, on peut voir aussi que c'est là :
"UN EXEMPLE TYPIQUE DE MANIPULATION MÉDIATIQUE" !!!

Voir par exemple cet excellent article du site "Initiative Citoyenne" :
"Comment le décès d'un enfant maltraité sert de prétexte au dénigrement gratuit d'une médecine concurrente"

Extrait :
La lettre du Médecin et sans doute aussi le Journal du Médecin, ont d'ailleurs, sans surprise, déjà fait leurs choux gras de cette affaire italienne mais il faut dire que l'indépendance de ces supports par rapport à l'industrie pharmaceutique concurrente est loin d'être avérée (pour le dire pudiquement!)....

Dans le même esprit, La Lettre du Médecin s'était d'ailleurs empressée, il y a peu, d'attribuer le décès du fondateur d'Apple ; Steeve Jobs à ce qu'ils qualifiaient de "patamédecines" tout en y mêlant des éléments de sa vie privée destinés à associer ainsi de façon malhonnête "le choix d'une thérapie" avec le fait d'avoir "une vie privée droite".

Mais c'est oublier (volontairement) là le fait que d'après les chiffres officiels (parus dans Clinical Oncology), l'"efficacité" des chimiothérapies anti-cancer ne dépasse pas les 2,2%, dans le meilleur des cas (et encore, pour ce qui est des chiffres de "survie à 5 ans"), quand ce n'est pas moins, voire 0 % !

Sans doute que ce portrait biaisé et orienté de Steeve Jobs répondait également à la volonté d'enjoliver le portrait de son concurrent très vaccinaliste, Bill Gates, dont on retrouve décidement tellement souvent le nom derrière toutes sortes de campagnes de vaccinations partout dans le monde !...



On peut voir aussi mes commentaires à chaud sur le blog de CREFRANCE ("Citoyens Responsables Écologie-France") (Cf. http://crefrance.ning.com/profiles/blogs/italie-pol-mique-en-homeopathie)

Extrait :
Peut-être que les parents étaient vraiment des allumés complètement dingues qui ont fait n'importe quoi...
Mais peut-être aussi que les allopathes l'auraient également "tué" en faisant également un mauvais diagnostique et en lui injectant n'importe quoi !!!
(Les médecins allopathes sont quand-même responsables, eux, de millions de personnes dans le monde chaque année... contrairement aux médecins homéopathes qui arrivent souvent à limiter les dégâts incommensurables de cette médecine de "barbares de la science", et à sauver d'innombrables vies "CONDAMNÉES" par cette si chère médecine allopathique !...
(Voir par exemple le passionnant dossier consacré à ce sujet :


 Depuis deux cents ans que l’homéopathie a vu le jour, les attaques n’ont jamais cessé.
Son créateur lui-même, le médecin allemand Hahnemann, en fut victime. En 1835, le ministre français Guizot disait que, s’il n’y avait rien dans l’homéopathie, elle mourrait d’elle-même.
Or de plus en plus de patients y ont recours, plus de la moitié de la population en France et en Belgique et plus de cent millions de personnes en Inde !
Beaucoup de médecins se sont approprié ses principes.
Avec de plus en plus de résultats.
Il est vrai que la science d’aujourd’hui ne possède pas encore tous les éléments techniques pour comprendre et mesurer cette réalité, mais c’est une réalité, attestée par d’innombrables utilisateurs, professionnels de santé ou patients !
De même, de nombreux travaux scientifiques en rendent compte.
Ceux du professeur Montagnier, par exemple, ou du professeur Louis Rey qui a pu mettre en évidence, grâce à la thermoluminescence, des différences significatives entre une solution neutre et une solution dynamisée...

Eh oui... et comme je le disais déjà dans mon message de septembre 2004 "Homéopathie ?"
« ... l'Homéopathie, qui vient pourtant d'être tout récemment prouvée par une équipe de scientifiques de haut niveau, pluridisciplinaire : le mathématicien Henri Berliocchi, l'économiste Rolland Conte, le médecin spécialiste en radio-isotope et Résonnance Magnétique Nucléaire Yves Lasne, et l'ingénieur des Arts et Métiers expert en logiciels de simulation pour l'astronautique et l'aéronautique Gabriel Vernot... Leur publication de 160 pages ("Théorie des hautes dilutions et aspects expérimentaux") étant difficile à comprendre pour le commun des mortels, voiçi donc simplement pour simplifier les choses, ce qu'en disait le Pr. de Biologie Dominique Padirac, dans "Santé Magazine" de Décembre 1996 : « S'il ne reste que de l'eau dans une dilution au-delà de 12 CH, cette eau est porteuse de réels pouvoirs : observées au compteur de radioactivité et à la Résonance Magnétique Nucléaire, les solutions homéopathiques émettent des rayonnements bêta caractéristiques ! » (...)
Alors, idées d'un autre âge la science homéopathique ?!  :oD »...


Et là, dans mon article : "L'Homéopathie... une gigantesque arnaque scientifique ?"
« "Un cas de censure dans la science" démontre combien la communauté scientifique, accrochée à ses certitudes, préfère ignorer ou démolir une théorie qui contredit ce qui est communément admis (...) Depuis que le Dr. Christian-Samuel Hahnemann, déçu par l'imprécision et la toxicité des traitements médicaux de son époque (eh oui, déjà !), inventa le principe de"dilution-dynamisation", l'homéopathie vécut en marge de la médecine officielle qui la considérait au mieux comme un super-placebo, capable de stimuler psychologiquement les surpuissantes capacités d'autoguérison du malade, mais plus souvent comme un "aimable" délire tout juste bon à apaiser les affres de malades imaginaires non-violents et opposés au progrès technique.
Les revues d'homéopathie eurent beau publier environ 600 études démontrant l'efficacité clinique des traitements homéopathiques, rien n'y fit !... »

Malgré la prétendue "entente cordiale" entre homéopathes et allopathes - qui n'existe malheureusement que dans de rares cas, et encore parce que l'homéopathe reste bien soumis au dictat de la pensée allopathique et n'ouvre surtout pas sa gueule contre les si toxiques "médicaments" de Servier et consorts (!) -, il règne aujourd'hui encore une véritable "INQUISITION" contre les médecins qui osent soigner - et guérir ! - autrement... et osent refuser la folie vaccinaliste et chimiste !...

Voir les édifiants ouvrages de Pierre Lance sur les "Savants Maudits, Chercheurs Exclus" :
http://perso.wanadoo.fr/lerenouvelle/pub/Savants_maudits_2.html





Dans mon article daté du 11 septembre 2004 (Culture Net 2013 /"Homéopathie ?"), j'avais notamment écrit : « ... Et là encore, à l'émission "j'y crois, j'y crois pas" du vendredi 10 Février 1995 sur TF1, animée par Tina Kiefer, un collaborateur de la revue "Science et Vie" : le Pr. de méthodologie thérapeutique Jean-François Bergmann, ainsi que son confrère Jean-Jacques Aulas, pharmacologue et psychiatre, ont tenté une fois de plus, comme le Cancérologue Schwartzenberg (qui a empêché le Conseil Européen de voter pour la reconnaissance officielle des Médecines Naturelles), de démontrer que les homéopathes n'étaient que des escrocs uniquement intéressés par le fric, des charlatans dangereux, les accusant même "d'homicides" notamment ceux qui ont l'intelligence et la sagesse de refuser certaines médications chimiques, vaccinations ou transfusions sanguines, démontrées fort nocives, voire mortelles (même sans scandale du sang contaminé) !...

Ils ont même méprisé aussi leurs patients, qui, selon eux, ne seraient que : « des "cervelles obscures" pour croire sérieusement à cette grande illusion qu'est "l'homéopathie" » (SIC !)
(Note : ils faisaient allusion à l'ouvrage : "Homéopathie, la grande illusion")...

Que penser de ce genre de réaction ?
Qu'il nous faut encore redoubler d'ardeur et d'intelligence pour diffuser la vérité et réussir à la faire comprendre, tant du grand public, que de ces braves "scientifiques", qui sont apparemment bien semblables à ces scientistes arrogants d'il y a deux siècles :

« Le 24 Juillet 1790, une extraordinaire chute de pierres météoritiques a lieu à Juliac en Gascogne.
Un mémoire signé de trois cent témoins oculaires sera envoyé à "l'Académie Royale des Sciences", qui sera scandalisée au sujet de : "ces cervelles obscures qui peuvent croire sérieusement que des masses de pierres tombent des cieux"... »

(Source de cette citation : "L'Univers des étoiles", de Bottinelli et Berthier, 1986)








A la fin du mois de Novembre 2010, j'avais réagis à l'article "Découvertes Interdites" du forum des "Citoyens Responsables - Écologie France" (CREFRANCE)... Et j'avais notamment repris cette information sur le forum PLANÈTE-VIVANTE de mon amie Noëlle - dit "VGBIO" -, sous le titre quelque peu hilare : "Homéo, où es-tu mon Homéo ? " (par le Dr. Juliette)...
Extrait : A propos de l'homéopathie et de ces sempiternels radotages prétendument "scientifiques et rationalistes" (???) que "Le principe de dilution est tel que dans certaines dilutions homéopathiques vendues en pharmacie, il n'y a plus de principe actif, mais seulement du sucre !" (SIC)...




Je mentionnerais juste pour commencer cet extrait de mon article de décembre 2009 - sur "Destination 2013" et "Culture Net 2013" - "LES IMPOSTEURS DE L'IMPOSTURE" :
Quand à l’homéopathie… Je me fous des études officielles, auxquelles le Vioxx, le distilbène, la thalidomide - ET AUJOURD'HUI LE FAMEUX MEDIATOR - sont redevables de leurs dégâts.


Je constate seulement que je n’ai jamais vu une grippe sous influenzinum, et que j’en ai toujours constaté de fort méchantes dans les huit jours après vaccination. 
Encore aujourd’hui, il me faut reconnaitre l’absence de tout symptôme grippal chez les sujets ainsi protégés. Les faits sont là, têtus. Cette médecine, assez incompréhensible, est largement en avance sur son temps. C’est un fait, et j’ai l’habitude de me soumettre aux faits plutôt qu’aux théories.
J’ai vu tellement de médicaments arriver sur le marché à grand renfort de propagande, et repartir deux ans après sur la pointe des pieds et la queue entre les jambes…
Que les théoriciens s’acharnent à théoriser, et que les soignants s’appliquent à soigner, avec une infinie modestie, et un infini respect devant la nature... (...)

Déjà, dès le deuxième numéro de “La Vie Claire”, publié en septembre 1946, Henri-Charles Geffroy évoquait l’ouvrage du Dr. Chavanon, lauréat de la Faculté de Médecine de Paris, “On peut tuer ton enfant”, dénonçant les vaccinations contre la diphtérie. (NDLR : Il faut noter la publication en 2006 de l’ouvrage magnifique de son fils Michel Chavanon : “Le Docteur Paul Chavanon, Le maître de l’homéopathie ORL” (France Europe Editions). Dans ce livre sous-titré “Une vie au service de la Vérité, pour le bien des humains”, ses lecteurs découvriront un homme “VRAI”, altruiste, qui consacra sa vie au soulagement, à la guérison de ceux qui souffrent. Un livre absolument passionnant, à lire, relire... et faire lire !!!)...


... Et cet extrait de mon article de mars 2006 "L'homéopathie, gigantesque arnaque scientifique ?" :
L'Homéopathie... décriée depuis plus de deux siècles... et de nos jours au coeur d'une polémique plus virulente que jamais ! Mais au-delà des clivages infantiles "j'y crois-j'y crois pas"... qu'en-est-il vraiment de l'Homéopathie ?
N'est-elle vraiment qu'une gigantesque arnaque se perpétuant depuis plus de 200 ans ?
Ou au contraire, symboliserait-elle : "Deux siècles d'avant-garde en médecine" ? (...)

La Dr. Françoise Berthoud, Pédiatre, dans son ouvrage de 1985 "Vacciner nos enfants ?" écrivait déjà : « Les scientifiques - ceux affiliés aux labos pharmaco-chimiques - reprochent aux homéopathes de ne pas prouver objectivement, par des "expériences à double aveugle", l'action de leurs remèdes... Quelques-unes de ces expériences existent pourtant (par exemple l'action d'Arnica sur la coagulation du sang, ou celle de certains remèdes sur la jaunisse des nouveaux-nés), mais le monde médical orthodoxe contestera longtemps encore leur valeur, car le dialogue est très difficile, sinon impossible, entre médecins officiels et homéopathes : la philosophie même de la santé et de la maladie est complètement différente, voire contradictoire entre les deux. »


Dans le "Biocontact"de Février 1996 - EH OUI, IL Y A PLUS DE 15 ANS ! -, on pouvait lire ces humoristiques propos du Dr. Thierry Bernardin, auteur de plusieurs remarquables ouvrages, dont "Choisissez la Santé" (1993) et "La face cachée du sida" (1992) :
« Il y a quelques jours, l'un de mes amis me fit part du doute qui le rongeait : "J'ai entendu un grand professeur de médecine parler à la radio. Il a dit que l'homéopathie n'était qu'une vaste escroquerie car il n'y a rien d'autre que du sucre et de l'eau dans les remèdes. Alors tu vois, j'ai un doute maintenant. C'est quand même un grand professeur qui parlait..."

Une idée m'est venue pour répondre à cet ami et je ne résiste pas au plaisir de vous la faire partager : Imaginez que ce même grand professeur ait eu à donner son avis sur un bon vieux disque de vinyle ou un fringant compact-disc. Son approche aurait sans doute été la même : découper, dissoudre, faire fondre... pour finalement analyser la composition des disques. Sa conclusion aurait certainement été la suivante : "Tous ceux qui disent que ces disques contiennent de la musique ne sont que des charlatans. Les analyses sont formelles : ils ne contiennent que des matières plastiques" !...

Certes, à son niveau d'analyse (nous pourrions dire : à son niveau de conscience ou d'intelligence !!!) le professeur a raison de dire que le disque n'est fait que de plastique.
Il a parlé du support physique de cette information qu'est la musique, de son "corps physique". Mais là s'arrêtent ses compétences à cet instant de son évolution.
Car ce qu'il ne sait pas encore, c'est qu'au delà du support, il y a une information qui, pour l'instant, lui a échappé ...

 ------------- (Mais en Novembre 1996, cette information ne peut plus guère lui échapper, puisque quatre chercheurs passionnés, viennent de démontrer brillamment l'action des hautes dilutions homéopathiques.
Comme le dit le Pr. de Biologie Dominique Padirac, dans "Santé Magazine" de Décembre 1996 : « S'il ne reste que de l'eau dans une dilution au-delà de 12 CH, cette eau est porteuse de réels pouvoirs : observées au compteur de radioactivité et à la Résonnance Magnétique Nucléaire, les solutions homéopathiques émettent des rayonnements bêta caractéristiques ! ») -------------

 ... Il ne sait pas (ou n'a pas cherché à savoir) qu'on peut lire cette musique si l'on utilise un appareil capable de décoder la façon dont elle est inscrite sur son support.
Comme il croit que le monde se limite à ce qu'il en connaît, il ne cherche pas plus loin que le bout de son nez ...

(Note : Déjà, en 1991, "Nouvelle Conscience" publiait la "Lettre à un ami séropositif" du Dr. Christian Tal Schaller, où l'on pouvait déjà lire ce genre de déclaration :
«Nous sommes en plein Moyen-âge de l'art médical (...) Il faut que tu lises quelques écrits de Peter Duesberg, professeur de l'Université de Berkeley en Californie : tu seras abasourdi par la rigueur scientifique de ce grand savant. Tu comprendras alors que les propos de ton médecin allopathe ne sont que les dogmes d'une église médicale qui fait preuve d'un obscurantisme aussi affligeant que ceux des "Savants" du Moyen-âge qui forçaient tous leurs contemporains à croire que "la terre était plate", sous peine de passer sur les bûchers de l'inquisition ! »)

... J'ai donc invité mon ami à se méfier des "grands professeurs", ceux qui assènent des vérités définitives depuis le petit bout de leur lorgnette, et à accorder plutôt sa confiance à son être intérieur qui, lui, "connaît la musique"...
C'est en effet son être, dans sa globalité, qui est le meilleur des lecteurs pour ces disques chargés d'informations que sont les granules homéopathiques, les élixirs floraux et autres "supports d'informations vibratoires".
Doit-on attendre que tous nos scientifiques aient enfin compris ce qui se passe pour utiliser les produits ou vivre les expériences qui, pour l'instant, les dépassent ?
Il faudrait alors nous armer de patience ! »

On se souvient aussi de l'authentique réaction de ce grand professeur : l'académicien M. Bouillaud, qui, en 1878, à l'Académie des Sciences de Paris, accusa le physicien Du Moucel - qui présentait le premier phonographe -, d'escroquerie et de "filouterie" !...
Convaincu d'avoir assisté à un cas particulièrement astucieux de ventriloquie, et affirmant qu'il était inadmissible de penser qu'un vil métal puisse être capable de reproduire la voix humaine...
Eh oui... Nous avons encore beaucoup de "bouillaudiens" de nos jours !



CONCLUSION ?

Extrait de "La Lettre de l'AGNVS" de juillet 2006, Dossier "l'Homéopathie décriée" : "Conclusion de tout cela (écrivions-nous alors dans "La Lettre de l'AGNVS" du 9 avril 2006) :
« 
Ceux qui persistent à traiter les homéopathes de "Charlatans et escrocs" feraient mieux de cesser de se regarder dans leur miroir... et de se lancer vraiment dans des études scientifiques dignes de ce nom !...
Leur harcèlement permanent est indigne de la "SCIENCE" et cause le déshonneur complet de toute la communauté scientifique !
Il y en a assez de tous ces "
bouillaudiens" et académiciens aveugles qui ne savent qu'accuser de "cervelles obscures"...

Ceux qui ont de meilleurs yeux qu'eux !!!
A bon entendeur...
 »

Eh oui...
Depuis le malheureux Semmelweiss accusé de folie et tant d'autres grands esprits novateurs... (rappellez-vous le fameux texte de Platon sur "
la caverne")... c'est encore de nos jours l'ultime moyen de défense des ignorants trop orgueilleux pour l'admettre et qui refusent obstinément de reconnaître leurs torts. Mais qu'importe...
Les croassements de ces oiseaux de mauvaise augure n'ont jamais empêché les "
Jonathan" et autres goélands de prendre leur envol !!!

"
Les grands esprits ont toujours subit une opposition violente de la part des esprits médiocres."
On retrouve bien là la fameuse "
Conjuration des Imbéciles", que dénonçait déjà en son temps Jonathan Swift :
"
Quand un génie véritable apparaît en ce bas monde, on peut le reconnaître à ce signe que les imbéciles sont toujours ligués contre lui !..."


 


BONUS


L'un de mes lecteurs de "Culture Net 2013" a réagit à cet article, me communiquant cet autre article à découvrir :

-------------
NOTE :
L'étude que je résumais en ces quelques mots lapidaires dans mon message précédent (Cf. « S'il ne reste que de l'eau dans une dilution au-delà de 12 CH, cette eau est porteuse de réels pouvoirs : observées au compteur de radioactivité et à la Résonnance Magnétique Nucléaire, les solutions homéopathiques émettent des rayonnements bêta caractéristiques ! » ), est celle de :
- Rolland R.CONTE, Henri BERLIOCCHI, Yves LASNE et Gabriel VERNOT.
"Theory of High Dilutions & Experimental aspects". Polytechnica, 1996, Paris.

Voir notamment :

(Et aussi :
- ...)




 




« AVEC LE TEMPS, SEULS L'AMOUR ET LA VÉRITÉ...
... FINISSENT PAR TRIOMPHER ! »

Mahatma GANDHI



 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire