BIENVENUE SUR LE BLOG DE DANEEL !

En 2003 naissait le forum yahoogroupes "CULTURE NET 2013"...
Suivi quelque temps après du "FORUM 2013"...
Lequel, suite à sa pulvérisation par "l'Étoile de la mort" de l'Empire (!), fut remplacé par le forum googlegroupes :





Dans la continuité de ces sites déjà riches de centaines de discussions, d'articles et de dossiers "chauds" tous plus passionnants et édifiants les uns que les autres - :oD -... Voici donc "2013 CONTINUUM" !...


Afin que cette nouvelle année 2013
- et celles qui la suivront  (!) -
voit enfin triompher la CONSCIENCE ÉCOLOGIQUE...
POUR UNE VIE ENFIN PLUS EN HARMONIE AVEC NOTRE TERRE-MÈRE... GAÏA !




MEILLEURES PENSÉES DANEELIENNES !!!





samedi 10 mai 2014

Du sang des bêtes... au sang des hommes !!!

« En apparence, la guerre entre les hommes est due à des questions économiques ou politiques... Mais en réalité :
- Elle est le résultat de tout ce massacre que nous faisons des animaux !

La loi de justice est implacable :
Elle oblige les humains à payer en versant autant de sang qu’ils en ont fait verser aux animaux... 


Voilà des vérités qu’on ne connaît pas et qu’on n’acceptera peut-être pas...
Mais, qu’on les accepte ou non, elles n’en sont pas moins à l’oeuvre ! (...) 
Nous tuons les animaux, mais la nature est un organisme, et, en tuant aussi inutilement cette vie, c’est comme si nous touchions à certaines glandes de cet organisme, donc, de notre propre organisme.

 A ce moment-là, les fonctions se modifient, il se crée un déséquilibre et il ne faut pas s’étonner si quelque temps après la guerre éclate chez les hommes.

Oui, on massacre des millions d’animaux pour les manger, sans savoir que, dans le monde invisible, ils sont liés à des hommes et que ces hommes doivent donc mourir avec eux. 
En tuant les animaux, ce sont les hommes que l’on massacre. 

Tous disent que l’on doit enfin faire régner la paix dans le monde, qu’il ne doit plus y avoir de guerre... Mais la guerre durera tant que nous continuerons à tuer les animaux, parce qu’en les tuant, c’est nous-mêmes que nous détruisons !... » 

(Omraam Mikhaël Aïvanhov, “le yoga de la nutrition”)



 


Eh oui ... 
Dénombrer les victimes de la guerre des hommes contre les hommes .... N'est-ce pas indirectement dénombrer aussi la conséquence de la guerre des hommes contre les animaux ?


==> « Tant que l'homme continuera à être le destructeur impitoyable des êtres inférieurs,il ne connaîtra ni la santé, ni la paix.
Tant que les hommes massacreront les bêtes, ils s'entretueront !... »

 ==> « Dans un monde où des millions d'hommes sont périodiquement assassinés, sans motif valable, les flots de sang des animaux ne sauraient émouvoir.

Et pourtant...

C'est dans les abattoirs et les boucheries que se préparent les guerres.
Car c'est là que l'on tue la sensibilité, prélude à la tuerie des hommes !... »



==> Bouleverser un tant soit peu son confort personnel peut avoir un impact considérable non seulement sur notre propre santé mais surtout sur la collectivité toute entière.
La démonstration a déjà été amplement faite :
Le Dr. Mc Carrisson, par exemple, qui étudia sur place le comportement alimentaire des Hounza, entreprit des expériences sur ces bases, une fois de retour à Londres. Il alimenta une colonie de rats avec des grains entiers, des produits laitiers, des légumes et, exceptionnellement, avec des oeufs et un peu de viande ; une autre colonie fut mise au régime des Londoniens : pain blanc, margarine, thé abondamment sucré avec un peu de lait, choux et pommes de terre bouillies, viande bouillie etc... :
- « Alors que le premier groupe se développait normalement et présentait tous les signes d'équilibre, le second présentait des signes très nets de carence : nerveux et agressifs, ils se développaient mal et sans harmonie.
Au bout de deux mois, ils commencèrent à tuer les plus faibles d'entre eux pour les manger et on dut les isoler, alors que les premiers gardaient l'attitude pacifique des êtres heureux !... »


(Bien-sûr, il n'est pas question ici de prouver quoi que ce soit médicalement, vu que l'expérimentation animale est totalement inepte et imbécile en ce qui concerne la santé humaine... mais cette expérience démontre cependant l'impact de la nourriture sur le comportement d'une société animale... donc aussi d'une société d'animaux dits "plus évolués" : les hommes !
A ce titre il est donc clairement démontré que la violence augmente avec l'ingestion de viande.
Ce qui a d'ailleurs déjà été constaté empiriquement dans nos sociétés humaines !!!) ...


 



JE SUIS...

Je suis le phoque qu'ils fracassent et qu'ils dépouillent vivant sur la banquise...
Je suis le chimpanzé qu'ils charcutent sans anesthésie au fond de leurs laboratoires insonorisés...
Je suis l'éléphant qu'ils abattent juste pour scier les défenses...
Je suis le pigeon qu'ils gazent par centaines dans leurs boites de mort...
Je suis le chien derrière son grillage qui n'a même plus de voix tellement il a hurlé pour qu'ils reviennent le chercher...
Je suis le chat ébouillanté vif et écorché agonisant pour faire un col de manteau...
Je suis le taureau prisonnier de son piège de mort et dans lequel ils vont planter toute leur haine et leur impuissance...
Je suis le dauphin neurasthénique qui tourne en rond dans son bocal-bassin...
Je suis le poussin qu'ils passent au broyeur à peine sorti de sa coquille...
Je suis l'agneau qu'ils égorgent quand c'est Pâques et le mouton qu'ils "coupent" car c'est l' Aid...
Je suis l'oie qu'ils gavent car Noël approche...
Je suis le porcelet qui tète sa mère à travers les barreaux et qu'ils castrent et auquel ils coupent la queue à vif...

JE SUIS MAL !...

MARRE MARRE MARRE DE TOUTES CES SOUFFRANCES,
DE TOUTES CES HORREURS...
QUAND CELA VA T IL S’ARRÊTER ???



==> Conclusion de Henri-Charles Geffroy (qui témoignait alors de la si terrible guerre de tranchées lors de la première guerre mondiale) :
 - « J’ai vu, ce matin-là, dans un même écroulement soudain que chez le cheval de l’abattoir, des hommes frappés d’une balle en plein front ; j’ai vu voltiger des têtes d’hommes, arrachées par des éclats d’obus tranchants comme des rasoirs ; j’ai vu le sang des hommes ruisseler sous les caillebotis défoncés et, toute ma vie, je conserverai la vision de cet homme, assis dans la boue, qui retenait de ses mains sanglantes, ses entrailles échappées de son ventre, par une plaie béante.

Pendant de longues années, je m’étais demandé quelle pouvait être la cause initiale, profonde, de ces horribles carnages.
Aujourd’hui, après une réforme complète de mes habitudes, grâce à laquelle j’ai recouvré la santé et l’équilibre, je suis absolument convaincu qu’il ne faut pas chercher ailleurs que dans le massacre quotidien, inutile, de ces milliers de créatures que les hommes sacrifient, non pas par gourmandise comme on le croit généralement, mais simplement par habitude, parce qu’on les a persuadés que la viande est un aliment indispensable et que "cela s’est toujours fait comme cela".

Seule, une nécessité biologique pourrait autoriser l’homme à dévorer des animaux, s’il n’était pas démontré, justement, que celui qui s’abstient de toute nourriture carnée ignore les fléaux microbiens.

Ce n’est pas en vain qu’on enfreint les grandes Lois...
Comme celle qui interdit toute violence inutile :
Tôt ou tard, d’une façon ou de l’autre, il faut payer !... »

Cf. LA GRANDE BOUCHERIE !!!


 

QUE SE PASSE-T-IL DANS LEURS TÊTES ?...
(Maïssane)

Que se passe-t-il dans la tête de quelqu'un qui engueule son chat parce qu'il a tué un oiseau...
Et qui lui donne des croquettes de poulet cinq minutes après ?
(Alors, il y a des animaux faits pour être mangés et d'autres pas ???) 

Que se passe-t-il dans la tête d'une pote à moi quand on regarde durant deux heures des vidéos trop mignonnes avec des cochons, qu'elle prend un air émerveillé...
Et puis qu'elle va se chercher des pâtes bolo (au cochon) une demi-heure après ?

Que se passe-t-il dans la tête de ma prof quand elle me dit :
- "oh non Maïssane, arrête de nous montrer ça c'est triste, il vaut mieux parfois ne pas voir ce que l'on mange" ?

Que se passe-t-il dans la tête de ceux qui sont dans mes contacts, et qui, malgré mes images reflétant la réalité, continuent de consommer du cadavre ?

Que se passe-t-il dans la tête de la mère d'une de mes amies qui me dit :
- "moi, je n'ai jamais acheté l'Oréal, c'est atroce ce qu'ils font subir aux animaux" en portant un énorme manteau de fourrure ?

Que se passe-t-il dans la tête de ceux qui détestent les chinois parce qu'ils mangent du chien, et qui, le soir, se délectent d'un bon steak saignant ? 

Que se passe-t-il dans la tête de ma mère qui ne mange QUE du poulet, parce que tuer des vaches ou des agneaux c'est trop triste ?

Que se passe-t-il dans la tête de ceux qui sont capables de mettre des centaines d'euros chaque semaine pour leur chien ou leur chat...
Mais qui se gavent de morceaux de vache ? 

Que se passe-t-il dans la tête de ceux qui achètent des chiens et des chats ou les font reproduire...
Alors que des milliards de chiens et chats (y compris de races) se laissent mourir de tristesse chaque jour dans le froid de leurs cages ?

Que se passe-t-il dans la tête de quelqu'un qui prétend être végétarien et qui mange du poisson ?

Que se passe-t-il dans la tête de ceux qui sont tellement naïfs qu'ils croient tout ce que les médecins et les lobbys leur font croire ?

Que se passe-t-il dans la tête de quelqu'un qui me demande si "c'est pas trop dur d'être végane", alors que je découvre de nouvelles saveurs succulentes de jour en jour ?


Ce monde me dépasse...
Après, on s'étonne que certains végans prennent un air condescendant envers les mangeurs de cadavres !


En résumé :
Préserver et respecter la vie animale ...
C'est avant tout préserver et respecter la vie...
de nos frères humains !!!



 









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire